Skip to content

Ta bibliothèque sur Google

06/04/2011

Aujourd’hui un petit billet rapide pour vous présenter un service de Google qui me semble intéressant pour présenter nos bibliothèques en ligne, le service Google Adresses.

Présentation du service

Ce service google est orienté vers les entreprises et son but est de se créer une vitrine sur google, autrement dit avoir une page de présentation de son activité. Il est donc facilement extensible à nos bibliothèques puisqu’il nous permet d’indiquer des coordonnées géographiques, des horaires d’ouvertures, des conditions d’accès …

Création d’une fiche

Pour se créer une fiche, il suffit d’avoir un compte google (de préférence un compte créé dans ce but, afin que la mise à jour de cette fiche puisse être partagée entre plusieurs collègues). À partir de là, en se rendant le site dédié, il est possible de créer une fiche établissement. Après vous avoir demandé le numéro de téléphone de l’établissement afin de chercher si une autre fiche établissement n’existe pas déjà, Google vous demandera les informations liées à votre établissement.

Exemple d'une fiche de saisie dans Google adresse

Exemple d'une fiche de saisie dans Google adresse

Validation de la fiche

Une fois la fiche validée, Google va vous demander de la valider de manière officielle en vous envoyant un code par courrier papier à l’adresse de votre établissement.  Ce courrier arrive dans les 2 ou 3 semaines et vous permet à partir d’un code secret de terminer l’enregistrement de votre fiche établissement.

Et concrètement ça donne quoi ?

Au final le principal intérêt d’une fiche de ce type est que l’usager qui va nous rechercher dans Google, plutôt que d’avoir une liste de pages sur nos sites web, sur lesquelles il devra rechercher nos informations d’accès et autres va directement avoir la localisation de notre bibliothèque dans Google :

Exemple d'une recherche sur ma bibliothèque dans Google

Exemple d'une recherche sur ma bibliothèque dans Google

Et il peut rebondir s’il le souhaite sur notre page Google Adresses qui lui donnera des informations détaillées telles que les horaires et tout ce qu’on aura bien voulu y mettre.

Alors évidemment c’est un autre espace à alimenter et il faut penser y reporter nos modifications d’horaire mais ça me semble une place à investir fort intéressante ...

About these ads
9 commentaires
  1. Yann permalink
    06/04/2011 07:58

    Quand c’est sorti, je m’étais dit : est-ce à chaque bibliothèque de faire la démarche individuellement ou bien est-ce souhaitable de charger chez G la totalité des RCR ? Ou IdRef pourrait permettre aux établissements d’exporterà l’unité leur notice RCR dans le format demandé par Google, pour éviter les re-saisies ?

  2. 06/04/2011 08:35

    Intéressant en effet, surtout quand on a un réseau de bibliothèques très mal identifiées dans les Pages Jaunes… Nous nous sommes contentés, à Clermont-Ferrand, d’une Google Map, mais ce n’est pas référencé par Google comme le sont les Google Adresses, malheureusement.

  3. Sylvain permalink
    06/04/2011 09:17

    @yann ça peut sembler séduisant de tout faire au niveau de l’abes pour un chargement global dans Google mais j’y vois plusieurs problèmes. Tout d’abord la localisation automatique à partir des adresses saisies dans le fichier des établissements (20% ne sont pas localisés correctement, à vue de nez par rapport à ce que j’ai vu sur Sudoc+). Ensuite, on perd les possibilités offertes de personnalisation de cette fiche qui vont plus loin que ce qu’on a dans le fichier Abes (horaires d’ouverture et possibilité d’ajouter autant de paramètres que l’on souhaite, exemple de la fiche de la BU Paul Cézanne d’Aix : http://maps.google.fr/maps/place?cid=6053460282192100884 avec des infos sur le wifi, le catalogue …).

    Concernant la possibilité de fournir un fichier via idref c’est par contre une piste qui me semble plus intéressante, surtout quand on a un réseau conséquent de bibliothèques. Google propose de charger un fichier de tableur ( décrit ici : http://www.google.com/support/places/bin/answer.py?answer=178024 ). Donc si on peut le générer automatiquement quitte à le modifier en suite, ça me paraît une bonne piste.

  4. 06/04/2011 23:24

    @Sylvain : je suis curieuse de savoir comment la BU Paul Cézanne d’Aixa a réussi dans les infos détaillées à insérer un lien vers le catalogue et le portail facebook… j’ai essayé mais Google adresses ne veut pas de balises html… :-(

  5. 07/04/2011 09:45

    Ben il suffit de rentrer les urls dans les cases de la partie « Détails supplémentaires » ?

  6. Sylvain Machefert (Symac) permalink
    07/04/2011 10:27

    @marlened merci. J’avais testé sur notre interface et les urls apparaissaient en clair. D’après ce que me dit @jsicot c’est normal, ça apparaîtra normalement dans la vue public une fois la mise à jour effectuée du côté Google. Il faudra donc que je teste.

  7. 13/04/2011 09:40

    Depuis quelques temps, il y a en plus la possibilité de partager une information sur sa page Google Adresses. C’est valable 30 jours et c’est sûrement très efficace.
    Notre page est « vue » environ 3000 fois par mois. Le principal avantage de créer sa page Google Adresses, il me semble, est que si on a bien choisi son intitulé, on s’assure que les tous premiers résultats Google contiennent des infos validées, avec un bon positionnement Google Maps…

  8. 10/05/2011 09:56

    je signale quand-même la très grande lourdeur de la validation, qui nécessite soit un portable (professionnel? qui veut utiliser son numéro de tel privé?) soit d’attendre la fameuse fiche. Certaines modifications seront validées immédiatement ensuite, d’autres nécessiteront une nouvelle fiche. C’est très très étonnant de la part de Google mais ne doit pas faire partie de leurs priorités. En outre, certains champs peuvent s’avérer difficiles à mettre à jour (les numéros de téléphone par exemple.
    Mais c’est sur que c’est assez fondamental pour un établissement d’avoir sa fiche Google Adress.

Trackbacks

  1. links for 2011-04-06 || Pierre-Emmanuel Weck

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 115 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :