Skip to content

Parlons un peu de vous

02/03/2009

Oh ! Pourvu que je sois dans les petits papiers du Mercure François !

L’interface Administrateur de WordPress est horrible : l’accès aux statistiques de consultation m’a plusieurs fois rendu fou (et pourquoi ce billet n’est pas aimé ? et pourquoi ils ont si vite arrêté de le lire ? Et pourquoi personne ne m’aime ? etc.).

Tant qu’à faire, je me suis dit qu’il était possible d’en sortir quelque chose d’un peu plus constructif. J’ai donc décidé de méditer devant ces deux graphiques.

encore-un-biblioblog-200902

Accès à Encore un biblioblog - février 2009

nummed-200902

Accès à Numismatique médiévale - février 2009

Il se trouve que j’entretiens deux blogs, qui ont assez peu de rapports entre eux.

Le premier graphique m’est fourni par WordPress lui-même (ou elle-même ? Mais m’aime-t-elle ?). Le second par Google Analytics, qui stocke les consultation de Numismatique médiévale. Ce qui fait donc deux outils différents, qui certainement ne décompte pas la même chose. Je vais faire comme si…

Vous pouvez donc voir que le nombre de consultations par jour

  • pour le premier blog oscille entre 4 et 207 (variation de 98%),
  • pour le second : entre 19 et 41 (variation de 50%).

J’ai noté plusieurs choses également au fil des jours :

  1. le nombre de consultations double si je suis cité ici ou .
  2. Heureusement, je suis en permanence ici aussi, ce qui m’aide à boucler mes faims de moi1.

Est-ce que vous commencez à vous reconnaître ? Je continue.

Pour mon billet Le Sudoc en RSS, j’ai eu près d’une centaine de connexions dans les trois heures qui ont suivi la publication du billet (c’est le grand pic du 13 févrierà. On peut en conclure que :

  1. Le Bibliobsédé est très réactif pour enrichir son Bouillon
  2. Les autres sont très attentifs aux mises à jour du Bouillon

En constatant cela, je songe que passer par un intermédiaire (l’émérite Bouillon) en l’occurrence est tout de même gênant : je me demande si en lisant le titre « Le Sudoc en RSS » sur le Bouillon vous n’avez pas espéré totalement autre chose…

Les lecteurs de Encore un biblioblog ne sont pas là le week-end. La lecture du blog est donc assimilée à du temps de travail. Ceux de Numismatique médiévale sont là un peu tout le temps : la numismatique est un métier et/ou un passe-temps.

Ce que je publie sur ces deux blogs n’a presque jamais de rapport avec une actualité : ce sont des outils, des méthodes, des réflexions, des informations diverses. Pourtant le cycle de vie d’un billet sur EuB (quand il en a un : sinon, il meurt-né dans un coin) est très rapide : dans les deux jours il accumule le nombre de consultation des deux semaines qui suivent. Sur Numismatique médiévale, l’internaute arrive sur un billet depuis l’extérieur, sans lien avec la date de publication. C’est complètement logique :

  • Le lectorat du présent blog suit les blogs par fil RSS, et cherche moins souvent de l’information pour compléter sa veille (ou du moins cette activité de recherche ponctuelle est négligeable au regard de sa lecture de veille régulière).
  • Le lectorat de Numismatique médiévale cherche une info quand il en a besoin, en passant généralement par Google. Quand c’est un internaute habitué du blog, il n’est de toute façon pas abonné au fil RSS.

En conclusion

Le titre de ce blog est bien choisi : créé tardivement, dans un paysage déjà bien fourni, il prend une place ponctuelle irrégulière.

Mais je maudis WordPress : chaque retombée de la courbe me met en transe (et à chaque hausse : c’est pire !). Heureusement Google Analytics, lui, ne me promet pas une gloire soudaine.

_______________________________

1. Le trafic qui me vient de De tout sur rien doit sans doute beaucoup que j’y commente régulièrement, à tort et à travers. Et la liste des derniers commentaires apparaît dans la colonne de gauche. Moi-même, voulant lire un commentaire, je clique souvent sur le nom de la personne au lieu de cliquer sur le nom du billet, et je bascule sur son site sans le vouloir. Je soupçonne donc pas mal de lecteurs d’être arrivés ici par erreur. Désolé pour eux !
Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :