Skip to content

OpenURL : nationaliser une base bibliographique sans la mutualiser

05/03/2009

J’ai déjà eu l’occasion de parler de Periodic, la base d’articles de vulgarisation scientifique entretenue par le SCD de  l’université de Pau, et au contenu indispensable et à l’ergonomie indigeste.

J’ai découvert en arrivant à Nice la base Odin. Le principe est le suivant : l’examen national classant (ENC, ou ECN) pour l’internat de médecine est composé d’items, c’est-à-dire de disciplines médicales (vous en avez la liste ici). Quand arrivent dans la BU de médecine des ouvrages pour la préparation du concours de l’internat, les catalogueurs consultent la table des matières, et indiquent dans la notice de l’ouvrage (notice locale, après redescente du Sudoc), les items que l’ouvrage en question permet de préparer.

Ces notices d’ouvrages sont ensuite exportées pour alimenter une base de données « des ouvrages permettant de préparer l’internat », avec une recherche par mots ou par item. Un lien pointe ensuite vers la notice détaillée dans l’Opac.

Le rapprochement entre Periodic et Odin est le suivant : il s’agit de deux bases entretenues localement par des SCD, mais avec une utilité largement nationale. On est forcé d’admettre l’intérêt de tels dépouillements, destinés à des publics d’étudiants précis pour lesquels ces ressources sont extrêmement précieuses.

Mais les autres SCD seraient très intéressés pour pouvoir faire siennes ces bases, et éviter de refaire le même travail.

Concrètement, ces bases bibliographiques locales devraient proposer un lien vers le catalogue qui m’intéresse, moi, et pas vers le catalogue des SCD qui les alimentent.

Comment se faire ? Avec de l’OpenURL, évidemment !

Si pour chaque notice d’article ou d’ouvrage, un COinS, encapsulant les métadonnées du document au format OpenURL, est présent dans la page, n’importe quelle bibliothèque de France disposant d’un résolveur OpenURL peut recommander à ses étudiants la base en question, en leur disant d’installer OpenURL Referrer (extension Firefox qui fait apparaître les COinS comme des liens cliquables vers le résolveur qui m’intéresse) sur leur navigateur. De cette manière chaque SCD pourrait se spécialiser dans un public donné, lui fournir une base profilée, et renvoyer vers les autres bases de France (et de Navarre, pour Pau).

Conclusion : tout le monde doit avoir un résolveur OpenURL pour bénéficier des ces bases.

Le temps que tout le monde s’équipe, cela laisse aux SCD qui gèrent ce genre de bases de les développer pour y rajouter des COinS. A vue de nez, si on a une base en PHP, je dirais qu’une telle modification nécessite pour un développeur : 50 minutes de travail.

Et de préférence : mettez des COinS en OpenURL 0.1 et pas en 1.0, pensez aux bibliothèques qui ont un résolveur 0.1 !

Et vous, vous connaissez de ces bases spécialisées, en production locale ?

Advertisements
9 commentaires
  1. David B. permalink
    06/03/2009 11:30

    Argh, c’est génial !
    On a un résolveur dans ton ancienne université préférée ? On pourrait pointer vers la base Odin ? Parce que ça intéresserait nos étudiants en médecine !

    David B., qui continue à te poser des questions sans doute naïves malgré ta fuite dans le Grand Sud

  2. 06/03/2009 12:32

    @David B. : tu n’as rien compris !
    L’idée serait qu’Odin fournisse des liens OpenURL vers le résolveur de ton choix (celui de Jubil, en l’occurrence).
    Ca demandrait peu de temps.
    Il faudrait :
    1. que j’ai accès au code d’Odin pour mettre des COinS. C’est une première difficulté, car j’ignore comment y accéder.
    2. que les lecteurs de l’UPMC installent OpenURL Referrer et mettent en paramètre l’URL du résolveur de Jubil.
    Je prévois d’ailleurs un billet pour expliquer comment proposer à ses lecteurs l’extension OpenURL Referrer préconfigurée (chaque BU propose le téléchargement de l’extension avec l’URL du résolveur correctement renseignée).

    Bon, une fois ceci fait, évidemment, vous pourrez signaler l’existence d’Odin (« pointer vers la base », comme tu dis)
    Je ne suis pas sûr de pouvoir faire la première étape, étant donné qu’on va vers une migration d’Odin (dans quelques mois) vers l’interface d’un nouvel Opac (qui naîtra avec le nouveau SIGB que nous nous apprêtons à acheter).
    Donc la base existera toujours, mais me sera-t-il possible d’y mettre des COinS — dans la mesure où il s’agira d’un Opac propriétaire et non d’un développement interne d’une base PHP –, je n’en sais rien.

  3. David B. permalink
    06/03/2009 12:52

    Merci pour tes explications au pauvre novice que je suis !
    N’oublie pas que je ne suis qu’un humble bibliothécaire 1.5, pas 2.0 !

    En tout cas, je vais conseiller Odin à nos étudiants qui préparent l’internat, quitte à ce qu’ils fassent ensuite la recherche eux-même dans le catalogue de leur choix !

  4. 06/03/2009 13:23

    @David B. : Ce qu’ils peuvent déjà faire, c’est installer le plugin de recherche Jubil pour Firefox.
    Une fois qu’ils sont sur Odin, ils sélectionnent le titre et l’auteur (sur la même ligne dans la liste des résultats) et avec un clic droit de souris lancent « Rechercher sur Jubil ».
    Cf. copie d’écran.

  5. B. Bober permalink
    06/03/2009 13:56

    C’est un superbe travail (j’espère au passage que les étudiants l’utilisent au mieux) ! Pour autant, il me semble que ta solution peut en décourager plus d’un : passage à firefox, intallation d’un plugin…
    N’est-ce-pas « tout simplement » possible d’indexer à l’item non pas en local mais au niveau national, de sorte que tous les établissements profitent, s’ils le désirent, d’un travail qui de plus peut être collaboratif ?
    Sinon, pour répondre à ta question, il y a(vait) Bibliodent, porté par Lille 2, qui malheureusement va mourir de sa belle mort en juin, alors que nous espérions pouvoir faire évoluer grandement cette base…

  6. 06/03/2009 14:14

    @B.Bober : le passage à Firefox n’est pas obligatoire : le plugin existe aussi sous IE7.
    C’est juste que dans mon propos je privilégie Firefox arbitrairement.
    De toute façon l’OpenURL ne prend tout son intérêt qu’avec ce plugin. L’idéal, en fait, serait qu’il fasse partie de la distribution de base de Firefox (comme intégrant un standard de plus en plus répandu sur le web — il y a des antécédents, comme le CSS, tout simplement). — et d’IE, évidemment.

    Ce que je suggérais, c’était simplement que l’on puisse élargir la portée d’un outil sans en modifier les procédures de travail : car tout de suite le projet se voit attribuer un calendrier beaucoup plus lointain. Ma solution, c’est de passer 50 minutes à rajouter des COinS dans le template de ces bases locales, au lieu de passer 12 x 3 heures de réunions pendant 8 mois, à 5 bibliothèques, pour déterminer comment alimenter conjointement une base unique.

  7. B. Bober permalink
    06/03/2009 15:46

    En fait je pensais à une alimentation depuis Winibw… mais je ne sais pas si « ça se fait »

  8. 06/03/2009 17:44

    @B.Bober : je n’ai même pas osé comprendre que tu suggérais ça. Non, à ma connaissance, « ça ne se fait pas » d’indexer de cette manière les ouvrages dans le Sudoc. En même temps je ne suis pas catalogueur…
    Là aussi, je reste dans une démarche : « On ne met pas la grosse machine en branle »

Trackbacks

  1. OpenURL : si vous avez raté le début « Encore un biblioblog…

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :