Skip to content

Wolfram Alpha : mea culpa

25/05/2009

Après réflexion, je dois admettre que je me suis planté dans ma réaction ici (chez Marlene’Corner) et (sur Twitter) au sujet du nouveau moteur Wolfram Alpha.
Pour ceux qui ne savent pas ce dont il s’agit, je vous renvoie à cette description-analyse et à cette page Wikipedia (ainsi qu’à cette liste de résultats sur Wikio.
Je me contentais de renvoyer à ce billet, qui disait en substance que le moteur renverra directement une réponse (factuelle) à une question, au lieu de renvoyer à une liste de sources.
Et l’auteur explique : c’est bien pour connaître la distance entre Paris et New York, mais que va-t-il se passer avec des questions comme : « La guerre en Irak est-elle légale ? », etc.
Il a raison : ce moteur est pertinent dans certaines situations et pas dans d’autres.

C’est moi qui avais ridiculement tort en me contentant de cette posture. Après avoir « milité » pour une utilisation conjointe de la Wikipedia et de l’Encyclopaedia Universalis, je ne peux pas dire : les moteurs de recherche classiques sont plus pertinent que Wolfram Alpha.
Il est évident que, dans certaines situations, pour certains types de recherches, Wolfram Alpha sera l’outil le plus pertinent, celui qui m’apportera la réponse la plus juste le plus rapidement.
Mais cette « condition » est vraie pour tous les moteurs : je dirai la même chose de Yahoo, de Answers.com, de Wikio et de Google News Archive.

Pourquoi ne l’ai-je pas vu ? Sans doute à cause du bruit (ou buzz, si vous préférez) autour de ce moteur, bruit qui a précédé son apparition et qui l’a suivie. L’intérêt considérable pour l’outil donnait l’impression qu’il allait être pertinent aussi fréquemment qu’on le mentionnait. Je veux dire par là que pour 3 billets sur Google, il s’en publiait 6 sur Wolfram Alpha, ce qui pouvait laisser entendre qu’on sera amené à utiliser deux fois plus le second que le premier.
Or les types de recherches pour lesquelles Wolfram Alpha est utile sont a priori moins fréquentes que ça. Pour ma part, je ne suis pas perpétuellement en quête de données chiffrées. Je suis plus souvent à la recherche d’opinions, de retours d’expériences, d’analyses sur un outil ou un phénomène.
Donc Wolfram Alpha ne me servira pas tous les jours.

Il est possible aussi que la nouvelle facilité d’accès à ces données suscite un besoin de les exploiter : jusque-là je ne pensais pas forcément à exprimer un tel besoin, puisque je supposais les données chiffrées introuvables ou très difficilement exploitables. Il se peut que dans mes réflexes de recherche naisse désormais l’idée que peut-être un passage par Wolfram Alpha me sera également utile. Je verrai bien.
Toujours est-il que je vais le rajouter à mes moteurs de recherche, non pas parce qu’il est meilleur que les autres ou parce qu’il est nouveau, mais parce qu’il est différent.

Je signale au passage le problème des sources, déjà mentionné par d’autres : Wolfram Alpha traite les données qu’il indexe, et les présente « objectivement ».
Or, par exemple, il indexe le Guide du voyageur intergalactique. Et pour une question du type « Le sens de la vie », la réponse de ce dernier est : 42. C’est la réponse que Wolfram Alpha fournit telle quelle.
Si bien qu’on risque de retomber dans les travers dénoncés par Jean Véronis il y a déjà fort longtemps au sujet de la fonction Define de Google : le « masque » du moteur, lui-même neutre, peut faire oublier la question de l’exactitude des données sources.

Publicités
3 commentaires
  1. 25/05/2009 09:48

    Et ben voilà ! ;-))

  2. 25/05/2009 21:36

    Euh pour 42, je pense que c’est un private joke, une blague de geek… il l’ont fait exprès quoi 😉

  3. 25/05/2009 21:45

    Pour avoir vu le film Le guide du voyageur galactique, je confirme que la réponse « 42 » est bien celle que donne le grand ordinateur à la question de la vie, de l’univers et du reste.
    Et je recommande à tous de regarder la bande-annonce du film. Une réussite du genre.

    Donc dans le film (et le livre), on comprend bien que c’est de l’humour.
    Sur Wolfram Alpha, c’est tout de même moins visible.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :