Skip to content

Construire l'après-biblio-fr : petite proposition pour la veille

12/06/2009

Je n’ai aucune proposition construite et élaborée pour « remplacer » Biblio-fr. Il ne sert à rien d’ailleurs à mon avis de vouloir recréer un site ex nihilo en espérant reconstituer la « communauté » des 17.000 inscrits.

Ne fantasmons plus sur ce chiffre, qui ne signifie pas grand chose en soi et essayons plutôt de définir quels étaient les services que rendait Biblio-fr, et comment y répondre désormais.

J’irai plus loin (je suis fou !) : voyons comment y répondre mieux.

<add>Jean-Michel Salaün suggère ici que finalement, Biblio-fr n’est peut-être pas si mort que ça.
Je ne suis ni pour ni contre cette fermeture, je ne me réjouissais pas de sa disparition et si d’une manière ou d’une autre « on » arrive à le faire revivre, je ne m’en plaindrais pas. Disons que dans la vie en général, j’ai une tendance fataliste et résignée : j’admets qu’une information telle que « Biblio-fr ferme » ou « Pascal Sevran est mort » est par nature définitive.
Parfois je me trompe et c’est très bien ainsi, mais je n’y mets aucun parti pris ni aucune intention maligne.
Disons que, faute de connaître l’avenir, je pars d’une hypothèse d’école qui serait : « Tiens, mais que ferait-on si Biblio-fr n’existait pas ? »</add>

Dans la liste des propositions (je ne suis pas seul sur les rangs : plusieurs messages — pas les plus nombreux ! — publiés sur Biblio-fr avancent également des pistes) qui seront lancées d’ici à septembre, la plupart s’effondreront d’elles-mêmes, inadaptées pour plusieurs raisons possibles et combinables :

  • inadaptées aux besoins initiaux
  • inadaptées aux compétences techniques de leurs utilisateurs présumés (je pense à cette phrase : « Croire que tout le monde manie les fils RSS ou les agrégateurs est une illusion élitiste. » J’aurai très envie d’y revenir à l’occasion, car elle est vraie, sans doute, mais je n’arrive pas à considérer cette véracité comme une fin).
  • inadaptées car correspondant aux besoins qui avaient fait créé Biblio-fr, mais n’ont plus lieu d’être aujourd’hui

Donc la proposition que je fais ici en fera peut-être partie. En même temps, je persiste à la faire car :

  1. pour qu’à la fin, puissent émerger les « bonnes » solutions, il faut bien qu’une masse critique existe
  2. vous pouvez y suggérer des améliorations
  3. cela peut vous donner d’autres idées

Bref, je pars du besoin suivant : comment désormais se tenir au courant de l’actualité des bibliothèques, quand on ne connaissait rien d’autre que Biblio-fr ?

Donc, dans le cas présent, je ne me soucie pas des producteurs de messages, mais des lecteurs. Savoir où les dispenseurs d’infos pourront désormais publier n’est pas le plus important, finalement : sur Biblio-fr comme ailleurs, les contributeurs étaient moins importants que les lecteurs, et c’est aux lecteurs que je m’intéresse pour le moment.

La proposition est simple : si vous avez un intranet, vous pouvez y prévoir une page « Actualités du monde des bibliothèques » qui afficherait un flux RSS intégrant lui-même plusieurs flux.

La difficulté technique ne doit arrêter personne : les outils existent, pour fusionner des flux comme pour les afficher sur une page web. Et cette difficulté ne concernerait qu’une seule personne. Or (j’espère qu’) il se trouve bien une personne par SCD capable de manipuler un peu les fils RSS.

Je vous propose un pipe (qui s’étonne ? qui sourit d’un air narquois ? — au fait, ça se prononce « paÿpe »), qui fédère plusieurs sources. Au titre initial de chaque source il ajoute le nom de celle-ci :

Un module Loop intègre un module String Builder, qui concatène « [Bibliobsession] » + « Titre de l’item »

On fusionne tout ça, on trie par date de publication, et on tronque à 20 items.

J’ai préparé ce pipe avec 12 sources, ce qui n’est déjà pas si mal. Vous pouvez le cloner et l’adapter selon vos préférences.

Précision sur les sources mises par défaut :

  • j’ai sous-représenté les sources diffusant une information « technologique », parce que ce n’est pas une préoccupation globale d’une bibliothèque, et ceux que ça intéresse ont déjà généralement leurs sources d’information sur ce sujet dans leur agrégateur.
  • Et j’ai intégré des sources institutionnelles et associatives, parce qu’elles produisent aussi une information sous cette forme.

Donc avec cet outil, vous obtenez un fil RSS intégrable dans un intranet, diffusant une information sur divers sujets. Vous n’aurez pas tous les sujets intéressant vos collègues — mais c’était déjà le cas avec Biblio-fr ! Ainsi, j’ai mis S.I.Lex, dont la richesse pédagogique sur les questions juridiques ne s’y retrouvait pas vraiment. En outre, vous pouvez aussi y intégrer le fil RSS de votre université ou de votre municipalité : ainsi vos collègues sauront enfin ce qui se passe dans un environnement un peu élargi 🙂 !

Yahoo Pipes propose un lien « Get as a Badge », qui vous donne le code à insérer dans une page web « normale » pour y faire apparaître votre fil RSS.

Fournissez aussi l’adresse du fil RSS : si jamais des collègues savent ce que c’est…

« Oui, mais les mails, c’est quand même plus simple (et plus répandu) ! »

Je ne le nie pas ! J’ai moi-même un très bon ami mail.

Donc à présent vous allez proposer à vos collègues un abonnement par mail à ce fil RSS. Vous allez voir, ça ressemblera beaucoup à Biblio-fr !

Créez un compte sur Feedburner (sauf si vous disposez déjà d’un compte Google : Feedburner appartient à Google et le compte du second peut resservir pour le premier).

Faites avaler le fil RSS par Feedburner, et allez dans l’onglet « Publicize », pour activer la fonction « Email Subscription »

Voir le tutoriel vidéo

Feedburner vous donne un code à insérer dans la page web de votre intranet, pour qu’y apparaisse le formulaire d’inscription par mail au fil RSS.

Et pour finir je vous donne le code HTML d’une page très moche (sans couleurs) intégrant l’abonnement par mail et le contenu du fil RSS :

<html>
<head>
<title>Intranet – actualités</title>
</head>
<body>
<h1>Intranet – Actualités des bibliothèques</h1>

<!–Ici le formulaire d’inscription par mail–>

<form action= »http://feedburner.google.com/fb/a/mailverify &raquo; method= »post » target= »popupwindow » onsubmit= »window.open(‘http://feedburner.google.com/fb/a/mailverify?uri=ActualitsBibliothconomiques&rsquo;, ‘popupwindow’, ‘scrollbars=yes,width=550,height=520’);return true »>S’abonner aux actualités par mail : indiquez votre mail ci-dessous<br/>
<input type= »text » style= »width:140px » name= »email »/>
<input type= »hidden » value= »ActualitsBibliothconomiques » name= »uri »/>
<input type= »hidden » name= »loc » value= »fr_FR »/>
<input type= »submit » value= »S’abonner »/>
</form>

<!–Fin du formulaire d’inscription–>

<!–Ici le code pour insérer le fil RSS (code fourni par Yahoo)–>

<script src= »http://pipes.yahoo.com/js/listbadge.js »&gt;
{« pipe_id »: »442cd973e9e5bae789b49ebef232e344″, »_btype »: »list », « height »: »100% », « width »: »40% »}
</script>

<!–Fin du code Yahoo–>

</body>
</html>

Et ce que ça donne à l’écran

Bon, c’est un peu plus joli quand le logiciel de gestion du site lui-même prévoit l’intégration de fils RSS (avec la charte graphique réutilisée). C’est le cas de Drupal, par exemple, comme dans Spip.

Voici ce que ça donne sur Confluence (logiciel de wiki) – sans le formulaire d’abonnement :
Copie d'écran - intégration d'un fil RSS sur Confluence

Voilà !

  • par ce biais vous diffusez une information sur le monde des bibliothèques (le choix des sources fera certainement l’objet de longues polémiques !)
  • vos collègues n’ont pas besoin de savoir ce qu’est un agrégateur (et vous n’avez pas besoin de les perturber en leur apprenant que les fils RSS existent, même s »ils savent — eux ou leurs enfants — utiliser des podcasts)

Si le résultat vous semble pertinent, si vous avez un peu suivi les tutoriels Yahoo Pipes, et si vous avez quelques connaissances en HTML (je m’adresse là à des personnes participant à l’enrichissement d’un intranet : logiquement ça devrait être le cas), vous ne devriez pas avoir de problème pour mettre ça en place.

Et la question technique ne doit pas vous arrêter : si vous avez un souci à une étape ou à une autre, mes coordonnées sont là.

Mais par ailleurs vous pouvez tout à fait juger que la solution proposée :

  1. est inadaptée : vous n’avez pas d’intranet !
  2. est inadaptée : ça ne permet pas du tout de retrouver la communauté Biblio-fr. Rappelez-vous que ce n’était pas mon objectif : ce que je visais, c’était permettre de disposer facilement d’une certaine actualité des bibliothèques. Constituer un des élément d’une communauté professionnelle, c’était un des autres rôles de Biblio-fr (mais ce n’en était pas une mission, ni à proprement parler un service).
  3. est inadaptée : pour retrouver la richesse du contenu de Biblio-fr (cf. ) il faut bien plus de 12 sources !
  4. est absurde : j’ai une vision exclusivement « technophile« , je suis un obsédé, et je ne vois pas que ce que je propose ne répond absolument pas au besoin de se tenir au courant de l’actualité des bibliothèques. Je ne saurai trop vous inviter à développer cette idée en commentaires (avec toute la courtoisie que l’exercice nécessite). Vous pouvez aussi en débattre sur Biblio-fr : je continue à suivre les messages par mon agrégateur.

PS : ce billet doit paraître pendant que je n’aurai pas accès à Internet. Ne m’en veuillez donc pas de ne pas répondre avant mardi 🙂

PS 2 : il y a une prolongation possible de cette première proposition, pour ajouter un peu de souplesse dans un monde de brutes (pardon : dans ces sources « figées »). J’y reviendrai en début de semaine prochaine (sauf si entre temps vous m’avez montré le caractère illusoire de ce premier billet).

Publicités
2 commentaires
  1. AMacquin permalink
    13/06/2009 14:54

    Comme d’habitude, très intéressant. Merci pour ce tuyau…heu cette pipe !
    Je le propose d’emblée à mon institution, même si j’ai formé mes collègues à la veille professionnelle à travers les fils RSS, car les retours après quelques mois sont : « c’est lourd », « je n’ai pas encore eu le temps de m’y mettre », « finalement, tu me conseilles quoi ? Netvibes ou Google reader », etc.
    Question : comment diffuser ta proposition à ceux qui ne connaissent pas les fils RSS (et donc peut-être ton blog) et qui n’ont pas à portée de main une personne ressource pour le leur apprendre ? Un dernier petit message sur Biblio-fr…?

Trackbacks

  1. De la difficulté technique des blogs et RSS par rapport aux listes de diffusion « Encore un biblioblog…

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :