Skip to content

Proposer nos outils aux usagers : énoncé de la problématique — sans réponse définitive

09/10/2009

Je décide finalement de faire un billet avec ce qui était au départ une réponse à un commentaire.

Voici le commentaire (à propos de la possibilité de proposer LibX à nos usagers) :

@Lully: j’avais proposé le Firefox pré-paramétré justement en considérant que les utilisateurs sont feignants ou incompétents en info et qu’il leur fallait tout cuit. Vu qu’ils doivent de toute façon installer un navigateur (ou faire des MAJ), autant qu’ils installent le notre avec tout dedans.
C’est une possibilité pour solutionner le problème.

Et je mets ici ma réponse.

L’idée est bonne. Quel en est le résultat ? (je ne conteste pas qu’il puisse être bon : je n’en sais rien mais des retours d’expérience m’intéressent).

Pour moi, il y a deux difficultés à résoudre :

  1. Il faut limiter au maximum la difficulté d’installation. L’idéal, c’est : 1 clic, avec éventuellement un redémarrage du navigateur (dans le cas d’une extension).
    Par exemple, quand on propose des fils RSS, on peut donner l’URL du fil + une icône pour s’abonner directement sur telle ou telle plate-forme (comme ce qui a été fait ici).
  2. Il faut convaincre le lecteur (en très peu de mots) qu’il a tout intérêt à faire ce clic, en laissant la bibliothèque installer qqchose sur son poste. C’est cela qui m’intéresse ici (même si le premier point est indispensable).

Pour le convaincre, on peut tabler sur deux catégories d’usagers :

  • soit le lecteur identifie que son caractère d’usager de la bib est quintessentiel avec son activité d’internaute. Il passe beaucoup de temps à chercher de la documentation sur Internet donc un paramétrage orienté « Bib » va lui être utile très fréquemment.
  • soit le lecteur n’est pas souvent un chercheur de documentation, mais ce qu’on va lui proposer va lui être utile pour d’autres choses aussi (ex. : dans une barre d’outils bibliothèque, on propose des services liés à la région, à la ville, etc.)

Et une troisième brèche dans laquelle on peut entrer :

  • installez ce plugin vous sera utile de temps en temps, et n’encombrera pas votre navigation quotidienne.
    Exemple : les barres d’outils prennent de la place. En revanche un script GreaseMonkey n’est pas encombrant.

Donc si on présente un outil spécifique (par un texte, une copie d’écran, une vidéo), il faudra, pour que ça marche, argumenter en ciblant un ces publics (ou chacun à tour de rôle).

Ceci n’est qu’une amorce de réflexion, et tout éclairage divergent m’intéresse.

2 remarques :

  1. j’en reviens aux difficultés que je signalais autour de la dissémination.
  2. ces billets de réflexion reposent un peu de tous les tutoriels. Pour vous (je l’espère !) comme pour moi (ça, au moins, c’est certain !)
Publicités
One Comment

Trackbacks

  1. La bibliothèque, la comm’ et la came « Encore un biblioblog…

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :