Skip to content

Google Wave ne vous satisfait pas ? Cela tombe bien

26/11/2009

On n’a plus l’habitude des versions beta, sauf quand ce sont des betas de bibliothèques numériques institutionnelles.

En tout cas les grandes sociétés du web nous avaient habitués à des produits quasi finis, où la motion « beta » était comme une précaution superfétatoire, comme une coquetterie de midinette (« Oh ! Je suis laide à faire peur ! »).

Bref, Google Wave, c’est du vrai beta.

Il ne vous satisfait pas ? Vous voudriez pouvoir envoyer des mails avec ? Vous voudriez pouvoir accéder à des gadgets ou des bots sans avoir à les chercher sur le web, mais directement dans GWave ? Vous voudriez gérer votre profil (disponibilité) et ne pas laisser les messages s’afficher avant que vous n’ayez corrigé toutes les fautes de frappe ?

Ca tombe bien : Google Wave ne satisfait pas Google non plus. En tout cas pas en l’état. Si vous en étiez content, tel quel, vous ne seriez jamais embauché par Google (en même temps, ce n’est peut-être pas votre projet de vie).

Donc plutôt que de vous épuiser à lister vous-même tout ce qui ne va pas dans Google Wave, allez vous inspirer de la liste des idées sur le forum mis en place par Google, et votez pour celles qui vous semblent les plus importantes.

Dans les suggestions les plus plébiscitées :

  • Pouvoir faire une wave en bloquant tout ajout de nouvel intervenant (éviter l’arrivée intempestive du supérieur hiérarchique à cause d’une manipulation malencontreuse ou malveillante)
  • Enlever des intervenants d’une wave
  • Intégrer Gmail et GDocs
  • Intégrer les flux RSS
  • Transférer des images d’une wave à l’autre par Drag’n’Drop

Et je vous laisse lire le reste (il y a aussi les « hot ideas« , mais j’ignore comment elles sont distinguées des autres)

Publicités
6 commentaires
  1. 26/11/2009 17:21

    Moi je dis: Raindrop va enterrer GWave (s’ils le sortent avant le probable Skype-Killer de Google 😦 )

  2. 26/11/2009 17:59

    @Shaun : pourquoi pas ?
    Je n’ai rien contre (mais je n’ai encore rien compris à Raindrop, alors…)

  3. 27/11/2009 10:11

    Désolé mais il faut tordre de coup à cette idée reçue: les deux logiciels n’ont pas grand chose à voir. Tous les deux sont nouveaux et pas évidents à comprendre. Raindrop est un agrégateur de contenus existants: il vous permet de centraliser à un endroit que vous maîtrisez, et d’organiser, tous les contenus que vous créez : mails, publications sur des réseaux sociaux, etc. Wave lui est une tentative pour inventer un nouveau protocole de communication, à la frontière entre le mail, la messagerie instantanée et les wikis. Les deux projets sont intéressants mais n’ont vraiment pas grand chose à voir…

  4. 27/11/2009 10:53

    @Clochix : en fait, pour l’instant j’ai l’impression qu’on peut tout mettre derrière l’un et l’autre.
    D’après ce billet de Tristan Nitot (et Tristan Nitot, c’est Tristan Nitot, quand même !), Raindrop est une expérimentation de messagerie new age (et non pas new wave…), mais dont la démarche n’a rien à voir avec ce que fait Thunderbird.
    Raindrop, un « agrégateur de contenus existants » ?
    Certes.
    Mais d’un autre côté, avec les bots et/ou les gadgets, dans Google Wave on peut déjà intégrer Twitter, et rien n’empêche qu’à l’avenir tous les services qui se composent de flux auxquels on veut réagir (donc YouTube, Dailymotion, Facebook, etc.) ne se voient pas intégrables dans Google Wave.

    Les fonctionnalités seraient là dans les deux cas, donc.
    Après, tout sera peut-être histoire d’interface : avoir son flux Twitter sous forme de wave, c’est bien mais pas pratique dans la mesure où les nouvelles waves s’accumulent, et on n’a pas forcément envie d’aller repêcher celle(s) du bas de la liste régulièrement.
    Donc Raindrop proposerait cette intégration/agrégation, mais avec un menu de navigation qui serait plus adapté à une syndication de contenus qu’à un logiciel de messagerie ?

    Bref, j’essaie de comprendre pour l’instant. Mais effectivement une chose est sûre : il vaut mieux distinguer nettement les deux pour éviter, lors de la sortie de Raindrop, de se poser simplement la question « Est-ce mieux ou moins bien que Wave ? »
    Lorsque les deux logiciels existeront, il est probable que nous découvrirons des utilisations communes, mais des facilités d’usage différentes selon les besoins. Après tout, j’utilise bien plusieurs agrégateurs de flux ! plusieurs manières d’alimenter Twitter ! plusieurs messageries !
    Pas pour le plaisir de tester pleins d’outils différents (encore que…) mais aussi parce que j’y vois un intérêt pratique réel.
    Donc Wave ou Raindrop ? Dès que possible, les deux, sans doute 🙂

Trackbacks

  1. Je n’ai (encore) rien compris à la new wave « Blog de l’association Cougart
  2. Techno-fil (30/11/09) « pintiniblog

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :