Skip to content

Série XSL : petit résumé au bout de deux mois

08/02/2010

Je n’ai à peu près aucun retour sur la série XSL. J’ignore si je vais trop vite, trop lentement, si j’oublie de dire des trucs essentiels qui font que vous ne comprenez rien, si je devrais espacer les billets ou accélérer le rythme.

Bref, j’aurais besoin d’un retour sur investissement.

  • Est-ce que vous les lisez ?
  • Est-ce que vous attendez les périodes de vacances pour les lire ?
  • Est-ce que vous attendez les week-end ?
  • Est-ce que vous faites les exercices ?
  • Est-ce qu’il faudrait plus/moins d’exercices ?
  • Est-ce que ça sert à quelque chose ?
  • Est-ce que ma vie a un sens ?

Je ne viens pas me plaindre de votre silence (il est normal). Mais en l’occurrence, comme ce sont des billets qui demandent pas mal de temps de rédaction, autant qu’ils soient bien ajustés à leur cible…

Bilan d’étape : ce que j’ai vu depuis deux mois (et que vous êtes censé avoir vu aussi)

Je vais tout de même synthétiser ce que j’ai écrit depuis deux mois (1er billet : 9 décembre 2009). Pour ceux qui veulent reprendre du début ou au milieu, vous avez :

  1. la catégorie XSLT
  2. la page Séries de billets qui liste (dans l’ordre de rédaction) tous les billets avec courte description.

Je vous ai parlé des bases du XSL, que nous n’allons pas cesser d’appliquer dans les billets à venir :

  1. Un fichier XSL est un fichier XML. Il permet de traiter des fichiers XML pour en produire un affichage « joli » ou en extraire des informations/des données
  2. Le processeur XSL lit les fichiers XML qu’il traite comme des arbres composés de noeuds.
  3. Les règles de traitement contenues dans le fichier XSL sont encadrées par les balises <xsl:template match="/"> et </xsl:template> qui permettent de placer le processeur XSL à la racine du fichier XML à traiter.
  4. On définit des boucles <xsl:for-each select="">...</xsl:for-each> pour indiquer : chaque fois que je rencontre ce genre de noeud dans mon fichier à traiter, je vais récupérer telle ou telle information, grâce à la fonction <xsl:value-of select=""/>
  5. A chaque manipulation, on se place à un endroit précis de l’arbre XML. De là, on peut aller chercher n’importe quelle autre  valeur située dans un autre noeud, grâce à la syntaxe XPath.
  6. Dans le fichier XSL, on peut introduire des balises non-XSL (càd ne commençant pas par <xsl:) : elles seront alors présentes dans le fichier en sortie. On peut donc mettre des balises HTML, afin que les informations récupérées dans le fichier XML source soient encadrées par des balises HTML, et constituent donc un fichier HTML.

Pour l’avenir

Dans les prochains billets, je vais d’abord exploiter systématiquement la syntaxe XPath, parfois de manière un peu forcée (càd pas la plus simple) pour vous faire voir (vous faire vivre !) cette syntaxe. Et je produirai systématiquement des fichiers HTML.

On ajoutera progressivement d’autres fonctions : concaténation de valeurs, filtres, tris, etc.

Ensuite viendra un autre bilan.

Mais je suis prêt à réviser cette projection en fonction de vos commentaires, revenir sur certaines obscurités, voir rapidement certaines fonctions, éventuellement passer un peu de temps sur le HTML (mais dans ce cas, il est probable que je vous fournirai surtout des liens vers d’autres tutos, puisqu’il en existe des centaines très bien faits).

Et bien sûr, pour tout cela on continue d’exploiter les données statistiuqes de la DLL (2005-2008).

Au fait, qui avait remarqué que je n’avais pas fourni la correction du dernier exercice ?

Publicités
13 commentaires
  1. rmasur permalink
    08/02/2010 12:14

    Juste un mot pour dire que, ayant eu une formation (sommaire) à XML, et a ses dérivés comme la syntaxe X-Path, je suis PLUS QUE intéressé à étudier les billets de la série XSL. Le seul problème c’est (d’avoir la volonté) de dégager du temps pour le faire correctement – en dehors des heures de travail et en dehors des contraintes extra-professionnelles…bref, je n’ai pas encore commencé mais j’ai ajouté cette série dans les « choses à faire »…

    Un truc : je pense faire compter ces heures XSL comme étant de la formation professionnelle continue (ce qui est vrai 🙂 ).

    Merci pour ce que vous faites.

  2. 08/02/2010 21:34

    Si tu arrêtes cette série, je tue le chien.

  3. 09/02/2010 05:52

    Bonjour! Pour ma part, je lis attentivement ta série sur le XSL mais je n’effectue pas les exercices : je connais déjà le langage, mais j’en profite pour « réviser » et découvrir des trucs & astuces que j’ignorais.
    Donc, pour répondre à ta question, ça va un peu lentement pour moi, mais je pense que c’est un bon rythme pour quelqu’un qui apprend réellement le XSL.
    Bref… Continue comme ça !

  4. 09/02/2010 08:52

    @dbourrion : c’est gentil (sauf pour le chien). Mais ça ne me permet pas de savoir si ce que je fais est perfectible (ce qui est certainement le cas) et dans quel sens.
    @SebDeclercq : effectivement, les collègues formées au XSL n’étant pas légion, ce n’est pas pour ce genre de profil que j’ai choisi le rythme :-). D’un autre côté, il est incontestable que quand on ne pratique pas… En tout cas, merci pour la remarque.

    En fait, avec cette série, j’expérimente franchement la différence qui existe entre une base de cours en ligne (càd un endroit où sont déposés des cours) et une plate-forme d’enseignement à distance : l’interaction, les retours, l’adaptation possible du contenu du cours en fonction des réaction de l’auditoire/du lectorat/des élèves.
    J’en profite pour le souligner car j’ai rencontré plusieurs bibliothécaires qui pensaient avoir « monté » une plate-forme d’enseignement à distance en référençant des cours d’enseignants de leurs universités…

  5. Stéphanie permalink
    09/02/2010 13:36

    C’est un peu comme la série des Yahoo Pipes : il faut trouver le temps. Les billets Yahoo Pipes, je les avais gardés pour les vacances. Les XSL, je les lis au fur et à mesure, et je fais certains exercices, pas tous (quand je suis sûre d’avoir compris, je ne fais pas). Il n’empêche que c’est précisément pour ce type de billets que je me suis intéressée à ton blog. Donc ce serait bien de continuer. Sinon je m’en vais.

  6. 09/02/2010 14:00

    @Stéphanie : oh ?
    Bon, ainsi je sais comment me débarrasser de toi si jamais j’en ai besoin 🙂

  7. 09/02/2010 15:10

    Bon alors comme prévu, en fait je me les garde pour les vacances de février parce qu’évidemment je n’ai toujours pas d’éditeur correct installé sur mon poste au bureau et le week-end j’ai un peu autre chose à faire (désolée :)). Si j’en avais un, je trouverai le temps de m’y mettre au travail, c’est du travail après tout.

  8. 09/02/2010 18:47

    J’apprécie particulièrement ce genre de billets. Je n’ai pas encore eu le temps de me mettre aux exercices mais c’est noté en bonne place dans ma todo list.

    Merci pour ce travail !!

  9. Corto permalink
    11/02/2010 14:41

    J’apprécie l’idée de cette série de billet. Pour l’instant, je me suis laissé débordé par d’autres choses au travail. Je n’arrive pas à trouver le courage de m’y mettre en dehors du temps de travail.
    L’idée d’exercices me semble pouvoir servir à s’exercer (c’est pas une lapalissade :-).
    C’est noté dans ma liste des choses à faire.

    Merci pour ce travail.

  10. Sous la poussière permalink
    15/02/2010 09:32

    Je suis attentivement les billets, mais pour faire les exercices, j’attends de pouvoir installer un éditeur correct sur mon poste. Ca ne fait qu’un mois que j’ai fait la demande, merci la DSI.

  11. 18/02/2010 13:56

    @souslapoussière > un mois d’attente c’est encore correct, ça va faire bientôt un an que j’ai commencé à les entreprendre sur le sujet ;).

  12. 23/02/2010 17:43

    * Est-ce que vous les lisez ? : oui
    * Est-ce que vous attendez les périodes de vacances pour les lire ? : non
    * Est-ce que vous attendez les week-end ? : des fois
    * Est-ce que vous faites les exercices ? non mais je regarde le corrigé
    * Est-ce qu’il faudrait plus/moins d’exercices ? non pas plus, on tomberait dans le scolaire
    * Est-ce que ça sert à quelque chose ? oui, c’est vachement bien !
    * Est-ce que ma vie a un sens ? je ne sais pas !

  13. 23/02/2010 21:18

    @Dominique : voilà des réponses précises, merci beaucoup !
    Je ne ferai aucune remarque sur la vertu pédagogique des exercices réellement appliqués 🙂
    Vous avez tout faut sur la dernière question. Il fallait répondre : « Quand on tient un blog de cette qualité, la vie a forcément un sens » !
    Tant pis, vous perdez un abonnement gratuit d’un an à mon flux RSS…

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :