Skip to content

Le catalogue dans son labyrinthe

16/03/2010

Expérience vraiment pénible récemment :

  1. je cherche sur Google le site d’un SCD
  2. je tombe sur la page d’accueil du SCD
  3. je clique sur le lien « Catalogue » dans le menu
  4. j’arrive sur une page me listant tous les catalogues possibles et imaginables de la bibliothèque
  5. je clique sur le plus gros
  6. j’arrive sur une page qui m’explique son contenu et comment l’interroger
  7. dans cette longue page, riche, dense et passionnante, j’arrive à trouver le lien vers le catalogue
  8. je clique sur ce lien
  9. j’arrive sur le catalogue

A votre avis, quelles sont les étapes en trop ?

source : The Triple Spiral Labyrinth par Kriz Griffon / CC-by-SA 2.0

« Oui, mais moi j’ai vraiment plusieurs catalogues ! »

Je m’en doute ! Sinon il n’y aurait pas cette page « Liste des catalogues » !

Comment faire ? Simple :

  • dans le menu du site, le lien Catalogue pointe directement vers le catalogue principal (ou le plus gros, ou quelle que soit la manière dont vous l’appelez)
  • dans la page d’accueil du catalogue (celle qui contient déjà le formulaire de recherche), vous proposez les liens vers les autres bases

Ainsi :

  1. ceux qui cherchent « le » catalogue y gagneront 3 clics (et beaucoup de temps de lecture et d’agacement)
  2. les autres n’y perdront rien : ce sera le même nombre de clics

Vraiment, c’est compliqué ?

PS : merci à Gabriel Garcia Marquèz pour sa suggestion de titre 🙂

Publicités
5 commentaires
  1. jsicot permalink
    16/03/2010 11:18

    Je suis d’accord avec toi, il me semble indispensable que l’usager puisse effectuer, dès son arrivée sur le site, une recherche sans avoir à passer par 4 ou 5 arborescences différentes.

    Tout est bien résumé dans le titre : nos sites web sont de véritables labyrinthes ! Parfois, je me demande si ce n’est pas voulu, un peu comme si l’étudiant devait le mériter pour accéder à telle ou telle ressource…

    J’imagine la page d’accueil du site web d’un SCD comme un agrégateur de contenu avec des accès rapides aux différentes ressources de la bibliothèque.
    Cette page doit ainsi présenter un formulaire de recherche rapide avec un système de switch (onglets, boutons radio ou liste select) pour porter la requête sur le(s) catalogue(s) mais aussi les ressources électroniques (bases de données, revues en ligne, moteurs scientifiques, guides de formation, collections numérisées) de son choix ?

    On trouve de nombreux exemples pour illustrer mes propos :

    San Marco library
    Harold B. Lee Library
    Cornell University Library

  2. 16/03/2010 12:31

    @jsicot : je ne suis pas allé jusqu’à « exiger » que le formulaire de recherche soit intégré au site web, car je sais d’expérience que certaines BU sont contraintes de gérer leur site dans le CMS de l’Université, et que celui-ci interdit souvent l’intégration de ce genre de services.

  3. 16/03/2010 17:46

    Je sais pas les étapes en trop, mais le mot en trop, je sais… « Catalogue »…. 😉

  4. davidolib permalink
    27/03/2010 11:30

    Pour moi, le mot en trop serait catalogueS !
    On ne peut pas faire comprendre qu’on a plusieurs catalogues. On se débrouille, on fédère les bases, on dédoublonne, on trie mais on ne propose qu’une seule entrée.

  5. 27/03/2010 19:03

    @dbourrion : je ne répondrai pas à la provocation (oui, je sais, tu vas me dire que tu es sérieux)
    @davidolib : je suis d’accord. Mais il faut bien distinguer les projets que l’on veut porter « à terme » et qui nécessite du temps, de l’énergie, des ressources humaines, de l’argent — et les problèmes que certains ne voient manifestement pas et qu’ils laissent exister alors qu’en quelques minutes on peut grandement améliorer la vie de ses usagers.
    Unifier en un seul catalogue toutes ses ressources, c’est un objectif évidemment souhaitable. Mais il faut souvent des mois pour y arriver (des mois pour y arriver, à partir du moment où on a commencé le projet, donc sans être monopolisé par d’autres questions).
    En attendant, les petites modifs suggérées ci-dessus ne sont pas inutiles pour autant.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :