Skip to content

Vous avez aimé ce livre ? Vous aimerez peut-être… ce lecteur

01/04/2010

La bibliothèque universitaire de Lünd a mis en place un service de rencontres plus ou moins matrimoniales (avec les étudiants, je doute que ça aille jusqu’au mariage, mais j’ignore s’il existe une expression pour « agence de flirt ». Club de rencontres ?).

Voir l’annonce sur le site de la bibliothèque (traduction Google suédois -> français, avec des mises en majuscules assez pénibles)

A noter, pour le côté technique [je retraduis la traduction… Vive Google Translate !] :

« Pour bénéficier du projet, les lecteurs inscrits souhaitant participer doivent accepter d’abord la collecte de leurs données de locations [je suppose qu’il faut comprendre : ‘prêts’]. » A partir de 15 prêts, la base considère qu’elle peut proposer des rencontres.

Je suis assez perplexe devant l’initiative, mais j’aimerais beaucoup en suivre les résultats (si tant est que des statistiques soient jamais disponibles…).

En tout cas l’initiative me semble légitime au moins pour une raison : les affinités par les lectures me semblent plus authentiques que celles fondées sur les contenus des caddies, et les bibliothèques sont alors détentrices de données irremplaçables (en ce sens qu’aucun autre acteur ne pourrait jouer ce rôle). Alors pourquoi pas ? C’est réellement un service rendu, et non une exploitation commerciale.

Vous oseriez, vous ? Serait-ce d’ailleurs seulement possible en France ?

PS : notez aussi que le projet est inspiré de ce qu’a fait « une marque de meubles ». Ikea ?

<update du 2 avril>Making-off</update>

Publicités
8 commentaires
  1. 01/04/2010 09:16

    Je suis absolument contre : avoir accès à la date de naissance de la jeune et jolie lectrice et à la liste de ses lectures est le dernier privilège du conservateur. Les syndicats s’opposeront à toute remise en cause de cet avantage acquis !

  2. 01/04/2010 11:46

    @RM « le dernier privilège du conservateur » … hum … il y a longtemps que les « mag » savent gérer les lecteurs (et pas seulement les lectrices !) dans les SIGB …

    @Lully « Serait-ce d’ailleurs seulement possible en France ? »
    en théorie non, puisque nous ne devons pas conserver des informations personnelles de prêts,
    une fois les ouvrages rendus !!
    On ne devrait QUE pouvoir dire que telle catégorie de lecteur a emprunté telle catégorie de livre,
    mais en aucun cas que tel personne a emprunté tel livre

  3. 01/04/2010 14:05

    … oui … j’ai répondu très sérieusement à une très épineuse question …

  4. 02/04/2010 08:41

    @Dominique : Ce que nous effaçons, c’est la liste des prêts rattachés à un chaque fiche lecteur. Techniquement, je ne vois aucune difficulté à ce que le fait d’avoir accepté les conditions d’utilisation enregistre l’identifiant lecteur dans une liste d’identifiants. A chaque nettoyage, ces identifiants ne sont pas concernés. C’est tout !

    Mais à la réflexion, je trouve idiot que ce soit une bibliothèque universitaire qui se lance là-dedans : c’est le meilleur moyen de « rencontrer » ses camarades de promo… Mieux vaut une bibliothèque publique !
    De même, si Ikea faisait se rencontrer des gens ayant acheté le même canapé, ils seraient bien embêtés pour emménager un jour ensemble, ayant tous leurs meubles en double ! 🙂

  5. 02/04/2010 11:57

    @Lully « Techniquement, je ne vois aucune difficulté à ce que le fait d’avoir accepté les conditions d’utilisation enregistre l’identifiant lecteur dans une liste d’identifiants. A chaque nettoyage, ces identifiants ne sont pas concernés »

    Si l’identifiant – comme c’est son role – permet de remonter à la fiche lecteur,
    garder une liste identifiant lecteur – identifiant exemplaire, permet via le sgbdr
    de savoir QUI à emprunter QUOI … ce qui n’est pas – me semble-il – légale.

  6. 02/04/2010 12:59

    Même en faisant signer au lecteur un accord d’exploitation de ses données personnelles, sous la forme d’une illisible et interminable licence ?
    Bon — tant pis !

  7. 11/04/2010 10:40

    heuuuu c’etait pas un poisson d’avril ?

  8. 11/04/2010 17:32

    @Sophiebib : si si, mais je me suis laissé emporté dans l’argumentation. Qui va moins loin que la pataphysique mais me faisait plaisir tout de même.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :