Skip to content

Veille d'hier et d'aujourd'hui – 1/2 : hier

31/05/2010

Petit historique

Au moment où j’entrais dans la carrière (où j’ai trouvé poussière et vertu), les flux RSS commençaient à se développer, et s’ils n’étaient une évidence que pour peu de collègues, ils l’étaient de plus en plus pour nombre d’utilisateurs fréquentant quotidiennement Internet.

De 2004 à 2009, la difficulté pour faire de la « bonne » veille était de dénicher l’information dès qu’elle apparaissait, c’est-à-dire d’être à sa source, au plus près de son producteur. Et les outils pour diffuser sa veille étaient essentiellement :

Le travail du veilleur, celui qu’il voulait et pouvait partager, était de dénicher les bons flux. La recommandation se faisait au niveau de la source même, on partageait l’URL du flux.

Aujourd’hui, les usages et les pratiques ont considérablement évolué. Chacun a beaucoup plus aisément connaissance des sources. Et s’il les ignore, il peut rapidement les découvrir.

Le problème n’est donc plus de récupérer les informations dans un espace clairsemé, mais de repérer la bonne information au milieu du fatras que le web nous propose.

Le travail du veilleur (celui qui en fait une spécialisation particulière et cherche à faire « mieux » que les autres pour les faire bénéficier de sa veille) n’est donc plus de trouver le flux, mais de repérer l’information réellement importante. Le veilleur est celui qui digère l’infobésité.

La recommandation se fait donc, fort logiquement, non plus sur la source mais sur le billet, l’article, l’item.

C’est toute la force de Google Reader : Google n’a jamais proposé que l’on puisse rendre ses abonnements publics. En revanche il a favorisé la mise en valeur de certains items avec plusieurs niveaux de signalement : « Intéressant », « Activer le suivi », « Partager », « Partager avec une note ».

Lorsque je suis passé de Bloglines à Google Reader, cette absence de compte public me frustrait beaucoup. J’ai reconnu ensuite que la démarche de Google était bien plus adaptée aux nouveaux usages.

Advertisements
%d blogueurs aiment cette page :