Skip to content

La première chose…

23/06/2010

Dans une bibliothèque que je connais, la première chose que voient les lecteurs en entrant — avant le bureau de prêt, avant les livres et les ordinateurs — c’est un panneau avec quatre images signifiant :

  • ne parlez pas
  • ne téléphonez pas
  • ne mangez et ne buvez pas
  • ne fumez pas

Et vous ?

Publicités
20 commentaires
  1. Mrs Bean permalink
    23/06/2010 09:46

    J’ai fait supprimer ce genre de panneaux. ça faisait moche dans le décor.
    Quelques recommandations sont rappelées aux étudiants en début d’année, et figurent sur le « Guide du lecteur » (ne buvez que de l’eau, évitez de gêner les autres en parlant fort : il y a des salles où on peut le faire, évitez les conversations téléphoniques)
    Ne fumez pas : il y a une loi qui interdit de fumer dans les lieux fréquentés par le public, non ? C’est un peu comme si on voyait sur le bord de la route « Roulez à droite »… Quoique…
    Ne parlez pas : ben voyons… Déjà, nous, on aime bien qu’ils disent « bonjour » en entrant !

    Et pour le reste : on n’a pas constaté davantage de « débordements » que du temps où il y avait ces fameux panneaux.
    CQFD : ces interdictions ne servent à rien !
    Et pour l’anecdote : j’ai connu une (toute petite) bibliothèque où la responsable bénévole, quand elle recevait des classes de l’école voisine, passait le premier quart d’heure à leur énumérer une longue liste d’interdictions, dont « ne mettez pas les pieds sur les murs ». Sic.
    Comme mes fonctions m’y autorisaient, je lui ai demandé d’arrêter ce genre de c….ies. Voilà…

    Et en tant qu’usager, est-ce qu’on n’est pas justifié à demander au responsable de cette bibliothèque « et à part ça, j’ai le droit de faire quoi, ici ? ». Et même de faire savoir qu’on va très vite changer de crémerie…

  2. 23/06/2010 11:21

    @Mrs Bean : c’est toujours intéressant à entendre, ce qui se passe quand on enlève ce genre de panneaux.
    Cela dit, plus largement, on peut simplement se poser la question : « Que voit le lecteur quand il entre dans la bibliothèque ? »
    Voit-il des bibliothécaires (bureau de prêt) ? des livres ? une rangée d’ordinateurs ? des affiches ? la machine à café ? J’ai donné un exemple parce qu’il me semblait un peu différent des autres, mais on peut explorer ensuite la question : « Qu’est-il souhaitable que le lecteur voie quand il entre ? »

  3. 23/06/2010 12:24

    Chez nous ? euh…. ça 🙂

  4. 23/06/2010 12:26

    Plus sérieusement : jamais compris pourquoi on ne peut pas boire ou manger ou parler dans une bib, c’est pas une église, non plus, une bib…

  5. 23/06/2010 13:27

    @dbourrion : je te félicite pour ton sens des convenances qui admet qu’on ne mange pas dans une église (hormis ce qui y est consacré, bien sûr !)

  6. 23/06/2010 14:42

    Ces images sont-elles au moins droites (non bancales) et non décalées (alignées correctement horizontalement ou verticalement selon le cas), d’un design identique et reprenant la charte graphique de la signalétique de l’établissement (« Vous avez une charte graphique ? Mazette ! »), et avec tout ça, non délavées (si imprimées maison, datant de moins de 2 ans ou alors imprimées sur des supports spécifiques) ?
    Non, parce qu’il y a le contenu d’un message….et sa forme. Et nous savons que l’impact final sur l’usagers relève d’un subtile mélange des 2.
    Les interdictions sont une choses – et j’aurais tendance à aller dans le sens de dbourions, mais la forme de nos « supports de communications » est souvent d’un amateurisme déconcertant (à l’heure où la moindre appli – ok, sous Mac – vous fait en 2 temps 3 clics un document à l’aspect professionel). Et ça ne vient pas d’un manque d’argent, ni de temps : juste une question de sensibilité et d’appui des directions.
    Mais nous ne sommes pas les seuls : je me souviens d’un hall d’accueil d’hopîtal lyonnais où j’avais pu compter 12 affiches et pseudo « mot à destination du public » sur 3 murs et vitres de moins de 4 mètres de long, certaines au contenu important, dont aucune, je dis bien aucune, n’était identique sur la forme (taille, couleur du papier, couleur des polices, type de polices, taille des polices, dessins et autres wordart misérable, hauteur de vue, état de délavement, pour ne pas dire délabrement).
    Que doit penser un usager arrivant devant ça ?
    L’équivalent pour une bibliothèque annihile tout effort de la part des équipes de donner une image moderne des services proposés. Allez parler de médiation numérique après…

  7. 23/06/2010 15:13

    Il me semble aussi que l’on peut, comme pour la page d’accueil d’un site web, se demander si l’on oriente cette « première vision » à destination des primo-arrivants ou des habitués.
    Il y aurait à creuser là-dessous.

  8. 23/06/2010 15:17

    Chez nous on voit… un « sas » aveugle muni de 3 portes dont l’une (tout droit) mène à un placard, l’autre à un local qui n’appartient pas à la bibliothèque, et la troisième au vrai « hall » d’entrée, comprendre le lieu vide hébergeant un panneau d’affichage , l’escalier qui monte au saint des saints et un vieil ascenseur caché dans un coin.
    (soupir)

  9. Sev permalink
    24/06/2010 07:48

    A la bibliothèque de ma commune, la première chose qu’on entend c’est une dame qui nous demande sur un ton un peu grinçant de prendre une clé pour mettre les sac dans les casiers (1€) et si on a pas cette pièce, on doit les laisser à l’entrée mais elles n’en assument pas la responsabilité…
    Petite entrée en matière qui manque un peu de charme selon moi.
    Peut-être pour assurer le contraste avec les bibliothécaires qui eux sont tout à fait charmants ^^

  10. 24/06/2010 14:53

    Chez « moi », les users tombent sur l’horaire (fait maison, mais avec une jolie image), puis sur un escalier, puis sur une copie du « règlement », puis sur un tourniquet en alu-bois (c’est là qu’on entend généralement: Fait ch…, j’ai oublié ma carte d’accès)… et puis sur… moi s’ils ont de la chance ;-)))

  11. B. Majour permalink
    24/06/2010 17:11

    * ne parlez pas
    * ne téléphonez pas
    * ne mangez et ne buvez pas
    * ne fumez pas

    C’est une très bonne entrée en matière, que je ne pourrais m’empêcher de compléter par une feuille A4 avec…

    – N’entrez pas !

    – Si vous entrez, c’est à vos risques et périls !!!

    :o)

    Bien cordialement
    B. Majour

    P.S. : Chez nous, on a les horaires quand la porte est fermée. Sinon c’est grande ouverture, panneau d’affichage à droite, plan à gauche accroché au présentoir des magazines, et océan de livres !

    P.P.S. : n’empêche, c’est un très bon billet, qui va m’inciter à y réfléchir par deux fois.

  12. 24/06/2010 20:04

    @B.Majour : ravi d’avoir servi à quelque chose.
    Bon, je vais préparer un billet intitulé « La dernière chose… » 😉

  13. 25/06/2010 08:25


    Ne pas partir en courant!

    Le pire c’est encore d’afficher des interdictions et de ne pas les faire respecter. Chez nous, en théorie il est interdit de boire, mais en pratique on « tolère » les bouteilles d’eau, et on refuse ce qui peut tacher/coller (café, coca…)

  14. Nadine permalink
    26/06/2010 16:05

    « Interdit aux chiens »
    « Poussez fort »

  15. 27/06/2010 10:27

    En entrant à la BU de Médecine de Nancy, on tombe sur 2 distributeurs de café, chocolat, thé, soupe et un distributeurs de confiserie… On peut boire dans les salles de lecture mais pas y transporter des gobelets, uniquement des bouteilles, thermos… On peut grignoter mais pas y manger des pâtes à la sauce tomate ou des pizzas (c’est déjà arrivé).

  16. 27/06/2010 14:05

    @Nadine : c’est fou le nombre de choses qu’on ne pense pas à interdire explicitement dans les bibliothèques 😉
    Je propose : « Ne tirez pas sur le pianiste ! »

  17. 27/06/2010 14:07

    @JC Houpier : est-ce qu’il y a eu un avant et un après l’interdiction de boire/manger dans la salle de lecture ?
    Est-ce que les équipes ont constaté ou non une dégradation accrue des documents ?
    (oui, je sais, chez eux ils peuvent boire et manger avec leurs documents sur leurs bureaux, mais il arrive — heureusement — qu’en bibliothèque ils soient plusieurs sur une même rangée de table, avec des coups de coudes dans les bouteilles des autres qui se perdent)

  18. Isabelle permalink
    29/06/2010 13:34

    Un(e) bibliothécaire en train de faire une réussite et dont le visage dit « ne pas déranger » voire « cave canem »!
    Le dos d’un(e) bibliothécaire en train de faire du catalogage ou de lire le journal.

  19. Marie permalink
    13/07/2010 11:01

    Un cactus…

  20. 13/07/2010 11:27

    @Marie : pas mal ! 🙂

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :