Skip to content

En attendant Baidu…

03/01/2011

Et si pour 2011 on s’intéressait un peu à ce qui se passe en Chine ? Pas la question de la censure, mais les services, les usages, ce qui marche, les aspects innovants, etc.

En fait, tout en jugeant opportun de politiser un peu mon propos sur Internet en France, j’ai bien envie de dépolitiser celui concernant la Chine… Juste pour changer, et voir ce que ça donne.

Logo Baidu Bêtement, j’ai voulu m’intéresser un peu aux services internet chinois, dont ceux des bibliothèques. Parce qu’après tout, il n’y a pas de raison qu’ils n’aient pas eux aussi de bonnes idées.

Surtout, il peut être intéressant de voir quelles idées différentes ils ont eu, avant de se demander si elles « marcheraient » en France ou non.

Et bien évidemment, j’ai voulu commencer par en savoir un peu plus sur Baidu, le moteur chinois. Eh bien il y a fort à faire !

La production scientifique apparemment la plus intéressante, celle qui me décrirait les algotithmes, l’histoire de son développement, les prospectives et perspectives de la société, ses échecs, ses services, etc., sont pour l’essentiel en chinois (ou, s’il en existe une traduction, mon université ne m’y donne pas accès parce qu’elle n’est pas sur un de ces grands portails de revues occidentaux…).

Et la production anglophone, elle est axée sur la comparaison entre Google et Baidu (voir par exemple la recherche « Baidu » dans Worldcat ou la même recherche dans le moteur Google de Biblioblogs).

Est-ce qu’un article sur Google pose en permanence la comparaison entre Baidu et Google ? Bon, vous m’avez compris.

Bref, ces outils chinois posent d’autres questions que les deux seules qui semblent nous intéresser, à savoir :

  1. Baidu voudra ou pourra-t-il prendre des parts de marché à Google (et réciproquement, surtout)
  2. La censure chinoise sur Internet est-elle omniprésente ?

Pour l’instant, j’en suis là. C’est-à-dire nulle part. Mais c’est déjà instructif !

Accessoirement, « Baidu » signifie « cent fois » (voir la présentation de Baidu par lui-même). Un peu moins que Google, donc…

One Comment
  1. 20/01/2011 10:10

    Il occupe a lheure ou je vous ecris pres de 62 de part de marche des recherches en Chine.62 pour une population depassant les 1 milliard 250 millions ce nest pas rien.Il est vrai que tous les chinois nont pas acces a Internet. Cependant les chinois ont recemment depasses les americains en nombre dinternautes et on pris la premiere place.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :