Skip to content

Baidu : les services

06/01/2011

[Billet très descriptif et peu problématisé : pour l’instant, j’engrange les infos. On réfléchira plus tard à la cohérence de l’ensemble.
Si vous êtes pressé… Prenez un peu de temps quand même !]

1. La page d’accueil

Sur la page d’accueil, au-dessus du formulaire de recherche, Baidu propose divers moteurs :

  1. Actualités
  2. Web (par défaut)
  3. Tieba :  moteur de forums
  4. Zhidao : service de questions-réponses
  5. MP3
  6. Recherche d’images
  7. Moteur de vidéos

A l’exception de la page d’accueil et du moteur d’images, très sobres, les autres  sont plutôt présentés comme des portails, présentant à chaque fois des sélections de contenus.

En outre (et hormis pour la recherche web), sous chaque formulaire sont proposées des options de recherche. Par exemple pour le moteur de MP3 : le format du fichier (mp3, rm, wma, etc.).

Enfin, à gauche du formulaire, une petite liste déroulante permet de préciser si vous faites une recherche en caractères chinois ou en pin-yin (système officiel de translittération).

2. Et tout le reste

Voici par ailleurs la liste des services que propose Baidu :
Liste des services que propose Baidu

Notes ou précisions

Bon, l’image n’est pas fournie avec les liens vers les services, mais cette liste (ou sa traduction) l’est.
(Une autre liste, plus descriptive, existe aussi ici, et vous en trouverez une équivalente sur la page Wikipedia en anglais sur Baidu)

Rubrique Recherche

  • Recherche de MP3 : cela surprend souvent, car Google ne propose pas ce genre de service et il faut ruser pour trouver des fichiers MP3 avec Google. Baidu ne s’embarrasse pas de ce genre de scrupules : ces fichiers sont en ligne, il les indexe.
    Il propose même les hits

    (si vous préférez : version traduite par Google)
  • Recherche de cartes : je crois que ça ne marche que pour la Chine…
  • Recherche de « Littérature ancienne » (Guoxue Baidu). Ce sont des textes en recherche intégrale dans la littérature chinoise, avec affichage du texte brut (pas de numérisation de livres anciens). C’est une base interne (les textes sont consultables sur des URL en http://guoxue.baidu.com)
    Cela couvre les dynasties des Qin (première dynastie impériale chinoise. -221 à -206) et des Qing (1644-1912). « Baidu Guoxue n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan vaste et profond de la culture chinoise. Pour parvenir à la renaissance du confucianisme dans l’ère d’internet, Baidu a franchi la premiè-re étape, bien que d’un pas chancelant, mais c’est vers un grand but. »
    Honnêtement, ça a plus de gueule que « Trouvez le livre dont vous avez besoin et découvrez-en de nouveaux« , non ?
  • Notez que ce moteur est distinct de Baidu Book.
    Et ce dernier n’est pas comparable à Google Books puisqu’il ne s’agit pas d’une base d’ouvrages numérisés : Baidu Books est décrit (dans la page d’aide) comme  visant « à établir avec de nombreux partenaires de l’industrie, une plate-forme de recherche d’information pour vous aider à trouver facilement toutes sortes d’informations sur des livres ». Et sous chaque notice, un lien vers la librairie en ligne Books China).
    Il est possible que cette base serve dans les bibliothèques à récupérer les 4e de couvertures. A vérifier.
  • Recherche de textes de lois (quelque chose que Google ne propose pas — encore).
    C’est également une base interne, avec le même genre de présentation « sobre » que la base de littérature ancienne
  • Recherche de brevets (comme Google Patents) : ce sont exclusivement des brevets chinois.
    C’est encore une base interne.

Rubrique Communauté

  • Post Bar – ou Baidu Tieba (article Wikipedia) : plate-forme de forums
  • Knows : il s ‘agit de Zhidao Baidu, déjà évoqué plus haut.
  • Space  – Hi Baidu : permet de créer une page d’accueil où afficher des informations personnelles, du contenu dynamique (syndication de son blog, album photo), et surtout de créer un réseau d’utilisateurs.
  • Encyclopédie : il s’agit de Baike Baidu, encyclopédie collaborative.
  • File Sharing : Wenku Baidu qui, d’après sa page de présentation (traduction française Google), met à disposition un « espace de stockage proposé aux utilisateurs pour partager des documents en ligne sur une plate-forme ouverte. L’utilisateur peut lire et télécharger des tutoriels, exercices, infos professionnelles, etc. […] La plate-forme actuelle prend en charge les formats doc (.docx), ppt (.pptx), xls (.xlsx), .pot, .pps, .vsd., .rtf, .wps, .et, .dps, .pdf, .txt ».
    La page d’accueil atteste que l’outil est centré sur les manuels scolaires et étudiants, notamment l’apprentissage des langues. On y trouve aussi des documents en français.
  • Music Master (Zhangmen Baidu) : espace où un utilisateur peut constituer des albums de ses chansons préférées et les partager. Les explications ici (traduction Google).

Rubrique Autres services :

  • Hi : logiciel de chat, installable ou en version web.
  • Youa : site de shopping (vêtements, informatique, batteries de cuisine, etc.)
  • Hao123 : Annuaire de sites web rangés par rubriques. Au départ site extérieur à Baidu (d’où l’URL http://www.hao123.com/), racheté en 2004.
  • Search Index : fréquences et tendances des mots dans l’utilisation de Baidu (équivalent de Google Trends)
  • TT Player : logiciel de musique (constituer des playlists, etc.)
    La musique est décidément très présente sur Baidu… Vu l’URL, c’est encore une société rachetée par Baidu.
  • Top of the Charts : là, je sèche. Pas compris la différence avec Search Index (ou alors, c’est Search Index que je n’ai pas compris ?)
  • Industry Reports : permet d’afficher des rapports de résultats (industrie automobile, jeux en ligne, etc.). Ne connaissant et n’utilisant pas d’équivalent francophone ou anglophone, j’ai été bien incapable d’y naviguer en comprenant ce que je faisais. Toujours est-il que le site permet de récupérer des données chiffrées, des graphiques, des rapports de synthèses (rédigés — mais par qui ?).

Les listes de services trouvés sur les différents sites ne correspondent pas exactement, y compris sur le site même de Baidu, où la page en anglais (celle contenant l’image reproduite ci-dessus, avec les icônes des différents services) est moins riche (donc moins à jour ?) que celle en chinois. Je me suis contenté pour une première prospection, de la première.

Et pour le moment, quoique ayant déjà quelques réactions, je préfère les garder pour moi et attendre leur confirmation.

Je note tout de même que Baidu s’efforce de fournir lui-même tous les contenus qu’il indexe (càd en restant sur des URL en baidu.com). Le moteur de textes législatifs n’est pas seulement un moteur thématique : les textes sont affichés par Baidu. Et la recherche d’images a un comportement assez différent de Google Images. Par exemple sur cette recherche, si vous cliquez sur une image, vous restez sur Baidu, et l’URL de la page d’origine où apparaît cette image est discrètement signalée en haut à droite (et de manière tronquée).

Je suis preneur de toute remarque plus sentencieuse !

4 commentaires
  1. Dominique Filippi permalink
    06/01/2011 10:27

    Sur Top of the charts et Search index : les deux services couvrent en effet le même domaine que Google trends, mais Search index donne des statistiques brutes sur l’emploi de termes dans les recherches (le nom en chinois est Indice (au sens d’indice base 100, indice des prix, index number en anglais = évolution d’un phénomène dans le temps; on part de la saisie d’un mot-clé), Top of the charts directement les recherches les plus fréquentes (son sous-titre en chinois est Tableau des tendances de la recherche), groupées sous plusieurs catégories : Actualités, People, Vie pratique, Entertainment, etc.

  2. 07/01/2011 09:10

    @Dominique Filippi : Merci beaucoup pour cette précision !

Trackbacks

  1. Baidu : les services | docnews
  2. Google : de l’outil au lieu ? « Bibliothèques [reloaded]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :