Skip to content

Internet : vers un monde moins « civilisé », mais plus beau ?

14/04/2011

Bon, ne rêvons pas trop. Toutefois c’est une nouvelle agréable (disons : vaut mieux ça que l’inverse)

Deux députées, Corinne Erhel (PS) et Laure de la Raudière (UMP), viennent de remettre un rapport sur la neutralité d’Internet, téléchargeable notamment sur le blog de Corinne Erhel et synthétisé sur cet article d’Ecrans.fr.

Le rapport préconise d’inscrire dans la loi une définition de la neutralité d’internet, allant ainsi à l’encontre de certaines pratiques de fournisseurs d’accès internet pour mobiles (ou des sites à forte bande passante, comme Youtube, sont pénalisées) mais aussi à l’encontre des déclarations d’Eric Besson, ministre de l’Economie numérique, en février dernier (avec le président en arrière-plan, évidemment)

Il préconise également de « neutraliser » (si l’on peut dire) ou paralyser un des pans de la Loppsi : la définition d’une liste noire de sites sans intervention du juge.

Dans les conclusions signalées par Corinne Erhel sur son blog, je suis plus perplexe devant l’idée de « protéger l’universalité et garantir la qualité de l’internet, grâce notamment à la création d’un observatoire de la qualité d’internet », mais c’est à voir.

Bon, ça va tellement à l’encontre de la politique actuelle depuis plusieurs années que j’ai du mal à imaginer une conversion complète du gouvernement pour les conclusions du rapport.

Mais, comme je le disais, vaut mieux que ce rapport fournisse ces conclusions, plutôt que les conclusions inverses, non ?

Non, je n’ai pas encore lu ce rapport : je vais le faire. Et je vous invite à faire de même.

PS : je vous invite également à lire (plus court) le premier commentaire déposé sur le blog de Corinne Erhel…

%d blogueurs aiment cette page :