Skip to content

Google : de l’outil au lieu ?

18/04/2011

J’ai trouvé très intéressant ce billet qui explique que Facebook pourrait disparaître « plus vite qu’on ne le pense », parce que forcément remplacé dans le coeur des futurs nouveaux jeunes par d’autres lieux de fréquentation, car les futurs jeunes, comme chaque nouvelle génération, ne voudra pas fréquenter les mêmes endroits que leurs aînés (qui pour l’instant ne sont pas encore leurs parents).

Et le même billet explique que Google, lui, restera, car Google n’est pas un lieu mais un simple outil.

Pourtant il y a décidément de plus en plus d’indices qui laissent croire à une mutation discrète mais cohérente de Google, de devenir à son tour un lieu.

Ce qui m’avait frappé lors de mes premières approches de Baidu, c’est que la quasi totalité des services est intégrée au moteur. Baidu est un fournisseur de contenus en plus d’être un moteur de recherche.

Google l’est déjà un peu, avec Google Books par exemple, mais à moindre échelle : ainsi, dans Baidu Images, l’image est visualisée sur une page Baidu, et l’internaute n’est pas directement renvoyé vers la page où elle est herbégée.

Sauf que Google Images a adopté la même stratégie, depuis l’été 2010 aux Etats-Unis, et depuis le mois de mars 2011 pour le domaine .fr.

Le 17 avril, Abondance révélait certains tests de Google, visant à intégrer plus de contenu des pages indexées directement dans les pages de résultats.

Et une dernière actu du même site, faisant référence aux statistiques de Yahoo, Bing et Google pour l’accès aux sites, confirme cette stratégie de Google : garder l’internaute pour soi, en lui fournissant sa réponse dès la page de résultats.

L’argument affiché serait la rapidité d’accès aux infos pour l’internaute (on gagne un clic), mais il n’est pas sûr que les annonceurs apprécient. Car jusqu’où ira-t-il  dans cette logique ?

One Comment
  1. JM Salaun permalink
    27/04/2011 11:06

    Bonjour,

    Merci pour cette réflexion stimulante. L’enjeu est aussi de maintenir les internautes et donc les annonceurs sur le site et de faire baisser les coûts de trafic. L’évolution du CA de Google est très parlante :
    http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2011/04/20/Google-creuse-son-sillon

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :