Skip to content

Récupérer les couvertures des revues ScienceDirect pour son opac

18/11/2011

1. Constatation

De plus en plus d’opac affichent les pages de couvertures des monographies, généralement tirées d’Amazon, de Google Books ou d’Electre. Cet affichage est obtenu en générant une URL type de l’image, sur la base de l’ISBN.

Par exemple, pour afficher une image Amazon, on construit
http://images.amazon.com/images/P/{isbn10}.01._SSTHUM_.jpg

2. Frustration

A ma connaissance, il n’y a pas d’équivalent pour les revues, pas de base qui propose la même chose avec des ISSN. Du coup c’est toujours la même icône qui apparaît. C’est tristounet.

Sur de nombreuses plates-formes de revues, la notion même de couverture n’existe pas – c’est d’ailleurs assez logique, bien que dommage pour ceux qui veulent colorer leurs catalogues de bibliothèque.

Sur ScienceDirect, les revues ont une couverture. Mais on ne peut pas les appeler directement sur une URL du genre http://sciencedirect.com?issn=XXXX-XXXX.

<update>Suite à une info de @jsicot : on peut faire un lien profond vers les couvertures de ScienceDirect, sans toute la manip de récupération des images : l’URL est : http://www.extranet.elsevier.com/inca_covers_store/issn/XXXXXXXX.gif, où XXXXXXXX sont les 8 chiffres de l’ISSN (sans tiret)</update>

3. Résolution

En revanche Elsevier propose de télécharger l’ensemble des images et de les stocker sur son propre serveur.

Donc :

  1. vous allez sur cette page d’Elsevier
  2. vous récupérez les 11 fichiers compressés (.tar) qui contiennent les quelques milliers de revues. Ces 11 fichiers contiennent les couvertures classées par premier caractère de l’ISSN.
  3. vous décompressez tous ces fichiers dans un même et unique répertoire sur un serveur de chez vous.
    Par exemple dans un répertoire http://moncatalogue.univ.fr/sdirect_covers/
  4. vous constatez que les noms des images sont l’ISSN (papier) de la revue, sans le tiret, avec une extension de fichier .gif
  5. vous modifiez le modèle d’affichage de vos notices, de manière à ce que, pour les revues ScienceDirect, la notice appelle l’image sous la forme du template http://moncatalogue.univ.fr/sdirect_covers/{issn_sans_tiret}.gif

Ce genre d’enrichissement facilite la navigation (si la position change, ils savent au moins que c’est une couverture marron et noire).

J’ai cherché si d’autres plates-formes permettaient des liens profonds vers des images, ou leur téléchargement, mais je n’ai pas trouvé d’équivalent.

En connaissez-vous ?

4. Cas pratique : avec Primo

  1. Stocker les images dans un répertoire sur le même serveur que Primo (par exemple dans un sous-répertoire de /images, appelé « sdirect_covers »)
  2. Dans les règles de normalisation, utiliser un champ local pour y mettre l’ISSN sans tiret.
    Pour nous : dans la section addata, le champ lad05
    (en entrée : on prend l’ISSN, avec son tiret. Comme traitement :
    Replace Characters
    avec comme paramètre :
    -@@
    ce qui signifie : remplacer le tiret par rien du tout)
  3. Aller dans Mapping Tables > table Templates
    Ajouter une nouvelle ligne appelée (par exemple) : sdirect_thumb, avec comme valeur :
    /primo_library/libweb/images/sdirect_covers/{{addata/lad05}}.gif
  4. Dans les règles de normalisation, section links/thumbnail, rajouter une règle sur le même modèle que celles existantes  ($$Tamazon_thumb) avec comme variable $$Tsdirect_thumb

Ce qui donne :

Il me semble que l’intérêt n’est pas que esthétique. J’ai l’impression que les chercheurs aiment avoir des points de repère dans leurs recherches visant à l’économie de moyens (comme tout le monde !), et aiment savoir que quand ils cherchent « european journal » la revue qui les intéresse est toujours en 3e position.

10 commentaires
  1. 18/11/2011 10:14

    Petite question : quid de la mise à jour des vignettes ? Le portefeuille de SD évoluant, on peut imaginer des revues qui sortent ou surtout arrivent dans SD.
    Comme on est sur du téléchargement de tar, ça suppose que tu fasses tes MàJ toi-même régulièrement en récupérant les nouveaux tar, non ?

  2. 18/11/2011 10:27

    C’est intéressant, ça serait bien que les autres éditeurs le proposent aussi ; sinon ça fait un peu trop de pub pour Elsevier (enfin tout dépend des revues qu’on a dans son catalogue… si on a que du Science Direct évidemment…)

  3. 18/11/2011 14:19

    @Daniel : quand tu charges tes images, tu charges toute la base, pas seulement tes abonnements. Donc si tu rajoutes ou enlèves des revues, de toute façon les vignettes sont déjà sur ton serveur. Ca change seulement si ScienceDirect héberge de nouvelles revues et que tu t’y abonnes. J’ignore si ça arrive souvent.
    Mais je suis sûr que tu trouveras dans la salle un informaticien pour te faire une routine qui, une fois tous les 6 mois, va récupérer les fichiers .tar (ou t’envoyer une alerte s’ils n’existent plus), les copier en SFTP sur ton serveur et les décompresser au bon endroit🙂

    @Christophe : « faire de la pub » pour ScienceDirect peut être aussi une manière de stimuler les autres fournisseurs avec l’argument « Eux le font, pourquoi pas vous ? » (celui que j’ai entendu il y a quelques années, de la part de chercheurs, au sujet de l’accès distant, en parlant du SCD d’à côté — ils avaient tout à fait raison, d’ailleurs)

  4. Charlotte permalink
    29/11/2011 13:35

    C’est effectivement un très bon complément! Cependant, je m’interroge sur la question des droits.
    Peut-on utiliser ces images sans autre? sans renvoyer vers le site de ScienceDirect? sans citer la source de ces images nul part?

    J’ai essayé de contacter ScienceDirect; pour l’instant sans succès!

    Auriez-vous plus d’informations?

    Merci.

  5. 29/11/2011 13:41

    @Charlotte : les seules conditions d’utilisation des images mentionnées sont : « Unauthorized use and/or modification of these images is strictly prohibited. »
    Pour le reste, ce que je décris est exactement ce que propose Elsevier : « This page enables you to download Elsevier journal cover images for use on your own web site or systems, to help promote the journals to which you subscribe to your users.
    Below, you can download the cover images you want.  »

    Je ne vois aucune raison d’imaginer des problèmes🙂

  6. Charlotte permalink
    29/11/2011 13:45

    Amazon, GoogleBooks exigent qu’un lien vers leur site figure sur les OPACs lorsque l’on utilise leurs imagettes, alors je suis juste méfiante qu’Elsevier fasse une telle fleur aux bibliothèques.

    Je vous transmettrai leur réponse si j’en reçois une!

    En tout cas, un grand merci pour le signalement, et l’ensemble de vos articles.

  7. 29/11/2011 13:54

    @Charlotte : Si vous êtes intéressée par la récupération des couvertures ScienceDirect, c’est que vous payez déjà un abonnement chez eux, pour accéder aux revues, non ?
    Ce qui n’est pas forcément le cas pour Amazon et Google Books !

  8. Charlotte permalink
    29/11/2011 14:04

    Il me semble que payer un contenu et l’imagette est différent. D’ailleurs, jusqu’à présent l’un allait pas avec l’autre, et de nombreux éditeurs, pour lesquels nous souscrivons pourtant des abonnements ne nous fournissent pas les imagettes.
    De la même façon, si contenu et imagette allaient de pair, nous n’aurions pas besoin de souscrire à des services tels que Syndetics pour enrichir notre catalogue d’imagettes.

    Mais, je suis ravie si ce service devient gratuit et « libre de droits. Les catalogues n’en seront que plus vivants!

  9. 01/12/2011 09:11

    @Charlotte : je reprends mon argumentaire (notez au passage la mise à jour du billet : en fait on peut faire des liens directs sur le site).
    Au moment où vous avez besoin d’une couverture de revue en ligne, c’est que vous voulez mentionner la revue. Et si vous mentionnez la revue, vous allez vouloir faire un lien vers son site. Pas par révérence à ScienceDirect, mais par bienveillance envers le chercheur. Non ?
    Sinon, ce serait assez sadique pour ce dernier (ou de l’auto-sape pour la BU, vu que ça le contraint à aller chercher sa revue sur Google).

  10. Charlotte permalink
    21/12/2011 14:47

    Chose promise, chose due, Elsevier m’a répondu :
    « I can confirm that you may proceed with using the cover images providing that you hold current subscriptions to the journals in question.

    Kind regards,
    Kayleigh Harris :: Rights Associate :: Global Rights :: ELSEVIER »

    Merci pour le lien, il est maintenant tant pour nous d’en profiter!

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :