Skip to content

De la confidentialité des coûts d’achats en documentation électronique

29/01/2013

J’en ai déjà parlé il y a deux ans, c’est ressorti sur le blog de Daniel Bourrion il y a deux mois — et encore aux Journées Couperin vendredi dernier.

illustration

Une directrice de SCD indique les coûts des abonnements Docélec à sa présidente d’Université [Girls whispering – Photo Kevin Shorter – cc-by-2.0]

Ce qu’on y a entendu :

  • des bibliothécaires : ce n’est pas dans notre intérêt de diffuser les coûts pendant les négociations
  • les chercheurs : les éditeurs font pression pour imposer la confidentialité des coûts
  • Jean-Claude Guédon (enseignant-chercheur, Montréal) : créons une page Wikipedia pour y diffuser les coûts de nos abonnements
  • Sandrine Malotaux (INP Toulouse) : les coûts sont communiqués en interne au sein des établissements, dans les différents conseils et/ou sur demande.

Ce qu’on a pu lire lors des précédents échanges :

  • pour certains bibliothécaires : les bibliothèques n’ont pas intérêt à publier les coûts de leurs ressources
  • pour d’autres bibliothécaires : ce sont les éditeurs qui n’y ont pas intérêt
  • les 2 groupes : Couperin fournit l’ensemble= des statistiques des coûts sur authentification.

Au sujet de la communication en interne et sur demande : je propose que ceux qui sont satisfaits de la solution « les coûts sont disponibles à la demande » de fermer leur bibliothèque et d’afficher sur la porte : ouverte à toute heure sur simple demande. Je suis convaincu que vos stats de fréquentation vont exploser…

Sans blague.

Concrètement, je ne sais pas ce que ça permettrait dans l’immédiat que chacun connaisse le montant des dépenses des autres. Mais cette ignorance est assez exaspérante. Et par principe je suis plus tenté de soupçonner les éditeurs d’y gagner, que les Universités.

Dans l’immédiat, on aurait un tableau global, à croiser avec d’autres statistiques. On saurait. Et le savoir est déjà un pouvoir.

Pour autant, la suggestion de Jean-Claude Guédon ne me semble pas adaptée, au regard des objectifs de Wikipedia. Une publication sur le site de Couperin le serait peut-être davantage, sauf que Couperin n’a connaissance que des coûts des négociations Couperin (non ?).

Une page Bibliopedia ? C’est collaboratif et on y met ce qu’on veut. Mais est-on capable d’y participer sur la base du volontariat ?

Tiens, ce serait un test intéressant : pendant 2 jours on n’a cessé de conspuer ces chercheurs que le volontariat ne motive pas assez pour déposer dans des archives ouvertes. Les bibliothécaires seraient-ils des modèles en la matière ?

18 commentaires
  1. 29/01/2013 20:37

    c’est de l’argent public, ça devrait donc être public dès la fin des négociations (ça l’est parfois, quand les bilans d’activité des SCD sont en ligne)
    Pour la question « est-ce que Couperin a les prix des ressources non Couperin » : on complète chaque année l’ERE, tous les prix y sont.

  2. 29/01/2013 21:59

    Ben je peux héberger la page parce que le risque sur un outil comme un wiki, c’est que ce soit effacé assez vite🙂

  3. 29/01/2013 22:10

    Ah, ah, ah… L’absence de transparence sur les tarifs profite toujours à celui qui plume. Je ne vois même pas comment on peut se poser la question. Les bibliothécaires ont bien sûr tout intérêt à publier le coût de leurs ressources et à en discuter entre eux. C’est même le seul moyen pour les harmoniser. C’est aussi le seul moyen pour se mettre à en discuter à plusieurs et avoir une action de groupe potentielle.

    Il n’y a aucune raison qu’il y ait confidentialité. Et si un éditeur cherchait à l’imposer, il suffirait de lui dire bye bye ! Mais quand est-ce que les bib. qui sont les payeurs (avec notre argent), vont se mettre à édicter les règles de ce qu’elles veulent acheter !

  4. 29/01/2013 22:29

    @Hubert : en fait on en discute déjà entre bibs, on sait combien on paie les uns et les autres dans les groupements de commandes. Mais tous les mails Couperin commencent par une ligne « confidentiel »…

  5. 29/01/2013 22:33

    @Stéphanie. Ca me rassure.

  6. 29/01/2013 22:43

    @Hubert Vraiment ?… C’est peut-être rassurant, mais quand même très insuffisant

  7. gaël permalink
    01/02/2013 09:48

    Pour info, cette question commence également a être évoquée sur la liste de diffusion « Accès ouvert ».

  8. Laurent permalink
    19/02/2013 08:31

    Bonjour,
    les infos sont disponibles sur le site Couperin (en mode authentifié) : c’est un peu un secret de Polichinelle pour celui qui veut vraiment savoir…
    L’ERE permet de connaître le coût total des ressources électroniques d’un établissement (Couperin+non Couperin), mais pour l’instant, seules les données Couperin sont exploitées.
    Mais ce qui serait intéressant, c’est de mettre en regard les coûts papier, le budget de l’établissement, les ratios inscrits/différents budgets etc.

  9. 19/02/2013 08:42

    @Laurent : ça ne me satisfait pas.
    1. personnellement, je ne suis pas responsable Docélec, je n’ai pas les logins Couperin. Et je ne vois pas pourquoi j’en aurais besoin
    2. si les coûts sont accessibles uniquement sur authentification, suis-je autorisé, par exemple sur ce blog, à les exploiter, les commenter, les triturer, les croiser (avec ESGBU, PAPESR, etc.) ? C’est un flou qui me fait hésiter
    3. des statisticiens, économistes, universitaires, etc. qui s’intéresseraient au coût de la recherche en France n’ont pas à faire un parcours d’initié pour accéder à ces informations.

    Tant que ces données seront accessibles uniquement avec login Couperin, seul le responsable Docélec de l’établissement y aura réellement accès.
    Donc seul lui pourra se poser la question de les exploiter d’une manière ou d’une autre.
    A-t-il le temps ?
    Avez-vous le temps vous-même ?
    Si vous dites « ce qui serait intéressant, etc. » c’est bien parce que l’idée vous a traversé l’esprit. Est-ce que vous avez pu trouver un moment pour l’appliquer ?

    A partir du moment où les données seront publiques, on pourra tenter des analyses globales publiques aussi (sans crainte de se voir taper sur les doigts), contester ces analyses, partager des modèles d’analyses, etc.
    Et mieux comprendre ce qui se passe.

    A cet argument « les coûts sont disponibles, il suffit de les demander », je vous réponds comme je l’ai déjà fait dans le billet : Vous ouvririez une bibliothèque « sur simple demande » ?

  10. 19/02/2013 08:46

    @Laurent : je vais être plus précis
    Si j’ai envie d’analyser ces données Couperin sur ce blog, je ne vais pas seulement fournir l’analyse : je vais aussi fournir les données analysées, pour permettre une contestation de la part des lecteurs du blog (sinon ça n’a aucun sens).
    Mais puis-je fournir ces données, dans la mesure où je les ai prises sur un intranet ?
    Bref, je me sens coincé et je ne fais rien
    et, accessoirement, ça m’énerve

  11. Laurent permalink
    20/02/2013 11:38

    @Etienne,
    une analyse peut aussi se faire en % global du coût des ressources élec, sans rentrer dans le détail.
    De plus, les modèles économiques des éditeurs ne sont pas les mêmes ; donner des chiffres sans explications peut avoir ses limites.
    « Si vous dites « ce qui serait intéressant, etc. » c’est bien parce que l’idée vous a traversé l’esprit. Est-ce que vous avez pu trouver un moment pour l’appliquer ? »
    Je pense que les mieux placés pour analyser ces données et les mettre en relief avec le budget papier (entre autre) seraient Couperin, à défaut de la MISTRD.
    Après il restera à savoir qu’en faire…

Trackbacks

  1. De la confidentialité des coûts d’achats en documentation électronique | Bibliothèques à la Une | Scoop.it
  2. De la confidentialité des coûts d’achats en documentation électronique | Numérique et Bibliothèques | Scoop.it
  3. De la confidentialité des coûts d'achats en documentation électronique | Digital bibliothèques | Scoop.it
  4. De la confidentialité des coûts d'achats en documentation électronique | actualit'thécaires | Scoop.it
  5. De la confidentialité des coûts d’achats en documentation électronique | Ebooksinfo | Scoop.it
  6. De la confidentialité des coûts d’achats en documentation électronique | AgroParisTech IST - InfoDoc | Scoop.it
  7. Stop Whispering | RJ45

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :