Skip to content

[Traduction] Rencontre en Terre du Milieu : Wikipedia et bibliothécaires

09/04/2013

Traduction du début de cet article : http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Wikipedia_Signpost/2013-03-18/Interview

(le titre de mon billet est un mauvais jeu de mot partant de l’expression Meeting in the Middle qui, à ma connaissance, n’a rien à voir avec l’univers de Tolkien. Que les anglicistes chevronnés et les spécialistes d’Heroic Fantasy daignent me pardonner)

Demandez à des bibliothécaires ce qu’ils pensent de Wikipedia, et vous obtiendrez sans doute quelques réponses intéressantes. Certains se lamenteront sur la paresse de cette génération Google et de leur hyper-dépendance à l’égard de Wikipedia.

Certains décriront avec fatalisme l’excellence de leurs collections ignorées au profit des ressources en ligne.
Certains le verront comme une « compétition ». Et certains vous diront que c’est la plus grande invention depuis le fil à couper le beurre.

Wikipedia et les bibliothèques travaillent dans le même domaine : les 2 veulent accroître la quantité des connaissances disponibles pour le plus grand nombre possible, gratuitement.

Mais en dépit de ces objectifs communs, les 2 entités sont encore restées très distantes l’une de l’autre.

Certes, il existe des bibliothécaires wikipediens, et il existe des bibliothèques qui travaillent avec les projets GLAM de Wikipedia.

Il y a Wikipedia Loves Libraries.

Les wikipédiens ont développé des outils et des liens pour aider à intégrer les ressources des bibliothèques, mais tout cela reste sous-utilisé.

Les bibliothèques contiennent de vastes réserves de connaissances, et beaucoup veulent venir à la rencontre de Wikipedia, d’une manière ou d’une autre. Comment Wikipedia peut participer à la construction du pont pour accéder à cette connaissance ?

Interfaces actuelles Wikipedia-Bibliothèques

Un des freins à l’intégration est le système de catégorisation de Wikipedia.

Dans ses premiers jours, Wikipedia a évité d’adopter les schéma standard organisationnels utilisés dans les bibliothèques, comme l’indexation matière de la Bibliothèque du Congrès.

Les bibliothèques attribuent plusieurs mots-clés à leurs items : Wikipedia se contente d’un titre unique, et parfois un mode de désambiguïsation entre parenthèses. Les catégories Wikipedia sont venus plus tard, et sont ajoutées (ou pas) au bon vouloir des contributeurs.

Certains efforts ont été faits pour intégrer les pages de Wikipedia dans des contextes plus larges de métadonnées « library-friendly ».

Le projet VIAF est une tentative d’unifier les différents systèmes de gestion des autorités utilisés par les bibliothèques nationales. Un modèle fournissant des liens VIAF a été ajouté à de nombreux articles biographiques (cf. les commentaires sur le modèle VIAF pour Wikipedia). Les bibliothèques bénéficient également de la page Special:BookSources, qui exploite le modèle de citation sur la base d’une requête sur ISBN. Cette page permet aux lecteurs d’utiliser des catalogues collectifs comme WorldCat d’OCLC, et de trouver l’item cherché dans une bibliothèque proche de chez lui. OCLC fournit égalemetn un lien vers les livres à travers l’infobox Livre. Quoi qu’il en soit, ces liens et services ne fournissent pas d’état de collection de la bibliothèque « locale » sur un sujet, ils ne font que pointer vers une ressource spécifique si demandée.

Les bibliothécaires ont continué d’explorer différentes manières d’associer leurs collections avec les articles Wikipedia correspondants. Les efforts de l’Université de Washington et de l’Université de Houston ont visé à ajouter des liens externes vers des pages de collections pertinentes. Certains ont esséy d’utiliser les partenariats GLAM avec des wikipediens expérimentés pour améliorer l’intégration de leurs ressources dans WIkipedia.

Un nouvel outil

Copie d'écran du template Lbrary Resource - image Wikimedia Commons

John Mark Ockerbloom, architecte d’une bibliothèque numérique et planificateur à l’Université de Pennsylvanie, a conçu un outil différent, appelé : « Vers les bibliothèques » (Forward to libraries).

Ce service utilise le titre de l’article Wikipedia comme sujet ou mot clé de recherche dans la bibliothèque choisie par l’utilisateur, en utilisant l’opac de cette bibliothèque. On peut choisir sa bibliothèque dans une « sous-page« , ou d’installer un cookie. Ockerblomm a échangé sur ses idées dans un blog la semaine passée.

Cory Doctorow, contributeur de Boing Boing, auteur de fiction et wikipedien a été impressionné et a qualifié le template de « formidable proposition pour créer des synergies de recherche entre les bibliothèques et Wikipedia ».

Le nouveau modèle d’Ockerbloom se trouve à l’adresse : http://en.wikipedia.org/wiki/Template:Library_resources_box.

Pour en voir un exemple d’utilisation, voyez dans la section « Further reading » de la page Louisa May Alcott.

[La suite de l’article est une interview de John Mark Ockerbloom]
[Puis reprise de l’article]

Modèles et questions visuelles

Les modèles qui créent des boîtes dans les pages Wikipedia ne sont pas universellement acceptées chez les contributeurs. Beaucoup les trouvent peu esthétiques, et contestent leur utilités. Ces modèles peuvent aussi accroître le temps de chargement des pages, d’une manière disproportionnée pour les connexions à faible débit.

S’il y en a un trop grand nombre dans un article, le lecteur doit supporter un « template ghetto » en bas de page. Et en mode écriture, le modèle de boîte « Library Resources » n’a pas été soumis au vote d’une large communauté, même s’il a déjà attiré l’intérêt sur la page de commentaires. Il reste à voir comment l’idée va évoluer, et s’il gagne en soutien de la part des wikipediens.

Il n’y a pas qu’une seule manière pour une bibliothèque d’interconnecter ses ressources avec Wikipedia. La communauté n’a pas pour l’instant priorisé ce genre de relations. Néanmoins une chose est certaine : les bibliothèques veulent travailler avec Wikipedia. Vont-elles trouver un terrain de rencontre ?

9 commentaires
  1. 10/04/2013 16:26

    Désolé, ma question va être très basique sur les liens entre les bibliothécaires et Wikipédia. Sait-on si des bibliothécaires dans le cadre de leur travail (au sein de leur établissement donc) contribuent à Wikipédia, en créant, en traduisant, ou en mettant à jour des articles ? Je cherche des exemples, des retours d’expérience, des pistes…
    Question subsidiaire, existe-t-il des formations (ou des guides en ligne) pour inciter et initier les bibliothécaires à contribuer à Wikipédia ? Merci.

  2. 10/04/2013 16:35

    Pour compléter @Mediamus : il me paraîtrait par ailleurs approprié, pour les collègues qui ont une expérience à faire valoir sur la question posée, que leur retour soit exprimé sur une page Bibliopedia🙂

  3. 11/04/2013 12:59

    Pas de réponse pour mediamus, même si certaines modifs qu’on voit parfois passer viennent clairement de collègues je n’ai pas en tête d’exemples de personne qui feraient cela de manière « visible ».

    Dans la même veine que cet article, Marie D. Martel vient de publier un billet qui fait suite à un atelier qui a eu lieu la semaine dernière dans une bibliothèque :
    http://bibliomancienne.wordpress.com/2013/04/11/ils-sont-faits-les-uns-pour-les-autres-wikipedia-lhistoire-locale-et-la-bibliotheque/

    Si ce genre d’initiative intéressait des bibliothèques françaises, Wikimédia France a un groupe GLAM (Galleries, Libraries, Archives, Museums) qui réfléchit à ces questions là, n’hésitez pas à contacter l’association : info@wikimedia.fr . Un projet semblable à celui décrit par Marie D. Martel devrait avoir lieu en partenariat avec la bibliothèque d’un musée français le mois prochain, à suivre.

Trackbacks

  1. [Traduction] Rencontre en Terre du Milieu : Wik...
  2. [Traduction] Rencontre en Terre du Milieu : Wik...
  3. Rencontre en Terre du Milieu : Wikipedia et bib...
  4. [Traduction] Rencontre en Terre du Milieu : Wik...
  5. Rencontre en Terre du Milieu : Wikipedia et bib...
  6. [Traduction] Rencontre en Terre du Milieu : Wik...

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :