Skip to content

La Transition bibliographique : Bibliostratus, un logiciel pour avancer ensemble

20/04/2018

Présentation

Le groupe Systèmes & Données du programme Transition bibliographique propose désormais aux bibliothèques un nouvel outil pour entrer de plein pied dans la Transition bibliographique : Bibliostratus (pour une Stratégie d’alignement des URIs).

Bibliostratus : menu d’accueil

Parce que c’est bien beau de suivre des formations, de faire de la veille sur le sujet, etc. Concrètement, on fait quoi ?

Alors justement, comme cela a été évoqué lors de la dernière journée Systèmes & Données, la démarche proposée est la suivante :

  • Les agences bibliographiques, l’Abes et la BnF, font du calcul de masse pour construire du LRM dans leurs catalogues (plus d’explications ici)
  • Les autres bibliothèques sont invitées à profiter de ces calculs

Le problème, si vous êtes une de ces « autres bibliothèques », c’est que vous ne savez pas forcément quelle notice de votre catalogue correspond à quelle notice BnF (pour l’Abes, cette question-là est plus facile : les SCD cataloguent dans le Sudoc donc leurs notices contiennent des PPN Sudoc).

Donc quand la BnF aura fini (si c’est jamais « fini »…) de LRMiser son catalogue : quand pour chaque « notice bibliographique » BnF, devenue entre temps manifestation, aura été associée une expression et une oeuvre (ou plusieurs) — comment saurez-vous ce qu’il faut récupérer ?

Pour le savoir, il vous faut aligner vos données avec celles de la BnF, c’est-à-dire réaliser cette identification, cette correspondance, entre vos notices et celles de la BnF. Rappel : si vous avez des FRBNF, ils ne sont pas assez fiables !

Donc plutôt que d’attendre la fin de la LRMisation du catalogue BnF, ce travail d’alignement peut être commencé dès aujourd’hui, pour injecter dans vos catalogues, soit les notices BnF complètes (en écrasant les vôtres), soit juste les ARK dans la zone adaptée.

Un chantier de ce genre a été présenté le 14 novembre, à travers l’exemple de la BM de Montpellier, la BnF et la BM de Montpellier ont collaboré pour définir une méthode et des outils pour réaliser cette opération d’alignement.

Copie d'écran : alignements en cours N° notice - ARK BnF

Copie d’écran : alignements en cours N° notice – ARK BnF

Et c’est aujourd’hui et dans les jours à venir que ces outils et cette méthode vont être proposés, à travers :

Doivent être publiées aussi prochainement des vidéos pour faciliter la prise en main.

Limites

Le logiciel n’est pas encore complètement débuggué. Il a tendance à croire que les données qu’on lui donne sont propres et fiables. Plus exactement : il les contrôle, mais tous les cas de figure aberrants n’ont pas encore été identifiés, de même que si l’utilisateur y met met n’importe quoi par manque de vigilance, Bibliostratus peut planter…

C’est pour ça qu’il y a un forum, notamment :

  • pour vous aider à comprendre les erreurs à ne pas commettre
  • pour nous aider à améliorer le logiciel

Questions de méthodes

Par ailleurs, Bibliostratus se contente de réaliser en algorithme des règles métier : il compare des métadonnées entre elles, celles qu’on lui donne (de votre catalogue) et celles qu’il trouve (de la BnF). Si ces métadonnées sont lacunaires ou fautives (d’un côté ou de l’autre), les alignements proposés sont peu fiables.

De même, si vous proposez une liste d’ISBN, c’est plus fiable qu’une liste de Titre-Auteur-Date. S’il y a tout ça, c’est mieux : le logiciel fera une recherche sur ISBN, et contrôlera ensuite que le titre et la date sont identiques. Donc selon la manière dont chaque alignement est obtenu (et le logiciel précise de quelle manière il est obtenu), les propositions seront plus ou moins fiables.

Il faut donc le considérer comme un facilitateur conçu pour gagner du temps, pas comme un outil magique 🙂

Et pour la suite ?

Outre les types d’informations que j’ai mentionnées plus haut et que vous trouverez soit sur Github soit sur le site Transition-bibliogaphique.fr, j’aurai l’occasion de revenir sur Bibliostratus ici-même pour vous raconter aussi comment moi-même j’en ai l’utilité — car si je n’ai a priori pas besoin d’aligner les données BnF avec les données BnF, pourtant je rencontre des situations où Bibliostratus peut se révéler très utile.

Et je me dis que ça pourra l’être aussi pour vous.

Donc on s’en reparle bientôt.

Pour les remarques, commentaires, problèmes, n’hésitez pas : c’est par là !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :